jeudi 11 mai 2017

Christophe Guilluy : La France périphérique va t-elle exploser ?


Christophe Guilluy interviewé par Natacha Polony (Polonium) commente les résultats de l'élection présidentielle et les conséquences à prévoir.

5 commentaires:

  1. Guilluy est toujours intéressant, mais il a toujours cette idée erronée que le système économique globalisé est viable ce qui n'est pas le cas. Certes le PIB français comme il dit ne s'est pas effondré, mais il vivote en accumulant des déséquilibres massifs avec un déficit commercial permanent depuis 2002 et une dette publique qui atteint 95% du PIB. C'est d'ailleurs la même chose aux USA ou en GB. Non seulement le système actuel est fortement inégalitaire et donc sociologiquement non viable à terme. Mais il n'est pas plus viable sur le plan macroéconomique. J'en veux pour preuve que la région parisienne que Guilluy dépeint comme dynamique a un déficit commercial de 54Md€ en 2016. Il faudrait que Guilluy complète son travail d'analyse avec quelques économistes hétérodoxes pour vraiment bien mesurer l'absurdité du modèle de société que nous avons actuellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire de plus ? Tout à fait d'accord avec toi.

      Supprimer
  2. En tous points d'accord avec Yann compte tenu aussi de l'épée de Damoclès que constitue la prochaine et irrémédiable chute financière, due à la véritable raison de la mondialisation (la dérèglementation de la finance internationale et la mainmise subséquente de celle-ci sur les finances et donc la gouvernance des Etats).

    RépondreSupprimer
  3. Tant que les petites gens seront divisés politiquement entre les soi-disant "extrêmes", rien ne pourra s'opposer à ce rouleau compresseur de cette caste oligarchique.
    Je ne partage donc pas la conclusion de Guily dont les les pensées sont pourtant puissantes et très instructives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La conclusion de Guilluy est de dire que la France périphérique -ce que vous appelez sans doute les « petites gens », je me trompe ?- se cherche une expression politique mais qu'elle ne l'a pas encore trouvé.
      Il pense que cela pourrait être le FN mais il précise que, selon son opinion personnelle, cela viendra d'ailleurs.
      Je ne vois pas trop en quoi son analyse s'oppose avec votre constat ? A moins que vous vouliez dire qu'il vous paraît trop optimiste alors que vous, vous restez pessimiste ?
      Mais là nous ne sommes plus dans l'analyse politique mais dans l'alchimie des humeurs personnelles.
      La Gaule

      Supprimer