vendredi 26 février 2021

A peine un mois après son arrivée à la Maison-Blanche, Joe Biden bombarde déjà la Syrie !



Il a fallu un peu plus d'un mois à la présidence de Joe Biden pour que les États-Unis relancent la machine de guerre et recommencent à faire pleuvoir des missiles sur la Syrie.

Reuters rapporte que Biden a ordonné des frappes aériennes militaires dans l'est de la Syrie contre des installations prétendument utilisées par des milices soutenues par l'Iran.

Les États-Unis auraient largué sept JDAM de 500 livres lors de la frappe aérienne d'Al Bukamal, tuant 17 combattants soutenus par l'Iran.

Le Pentagone affirme que les frappes étaient une réponse aux «attaques à la roquette» du 15 février contre des «cibles» américaines en Irak.

Les milices iraniennes ont nié avoir été impliquées dans des attaques contre des installations ou des troupes américaines.

"Sous la direction du président (Joe) Biden, les forces militaires américaines plus tôt ce soir ont mené des frappes aériennes contre des infrastructures utilisées par des groupes militants soutenus par l'Iran dans l'est de la Syrie", a noté un communiqué du Pentagone.

«Le président Biden agira pour protéger le personnel américain et de la coalition. Dans le même temps, nous avons agi de manière délibérée qui vise à désamorcer la situation globale à la fois dans l'est de la Syrie et en Irak », a déclaré le porte-parole John Kirby.

Larguer des bombes constitue apparemment une «désescalade» maintenant.

Rappel : 
Interview de donald Trump sur la politique US au M-O 

La fin de l'Humanité se passera en Russie

mercredi 17 février 2021

La grande catastrophe climatique du Texas se dirige vers vous

Privés d'électricité en pleine vague de froid, les texans se réchauffent avec les moyens du bord

L'énergie verte signifie un réseau électrique moins fiable. Pourquoi nos dirigeants nous cachent-ils cela?

Le Green New Deal est arrivé, croyez - le ou non, jusqu'à l'état du Texas. Quel en sont les résultats jusqu'à présent?

Eh bien, la bonne nouvelle est que les énergies alternatives semblent avoir eu un effet remarquable sur le climat. Dimanche soir, certaines parties du Texas ont connu des températures que nous constatons généralement en Alaska . En fait, c'étaient les mêmes qu'en Alaska. Le réchauffement climatique n'est donc plus une préoccupation urgente à Houston. 

La mauvaise nouvelle, c'est que les texans n'ont plus d'électricité. Les éoliennes ont gelé, donc le réseau électrique est tombé en panne. Des millions de Texans se sont réveillés lundi matin devant faire bouillir leur eau car sans électricité, elle ne pouvait pas être purifiée.

Le conseil ironiquement nommé "Electric Reliability Council of Texas", qui supervise le réseau, n'avait aucune solution à tout cela. Ils ont simplement dit aux gens d'arrêter d'utiliser autant d'énergie pour se chauffer. Ainsi, à Houston, des centaines de Texans grelottants se sont dirigés vers le centre des congrès tels des réfugiés climatiques pour éviter de mourir de froid. Certains Texans sont même presque certainement morts de froid. Plus tard dans la semaine, nous apprendrons probablement combien d'autres ont été tués alors qu'ils essayaient de se réchauffer avec des radiateurs et des barbecues et des gaz d'échappement de voiture.

Cela se produit chaque fois que le courant est coupé; même les sociétés avancées deviennent primitives et dangereuses, et les gens meurent. Nous avons vu cela se produire à plusieurs reprises en Californie depuis des années maintenant, provoquant des pannes dans un soi-disant État du "premier monde" qui glisse lentement mais surement vers le chaos.

Les joies de l'énergie verte en pleine vague de froid

Mais qui a vu venir cela au Texas? S'il y a une chose que vous pensez que le Texas pourrait faire, c'est de maintenir la lumière allumée. La plupart de l'électricité provient du gaz naturel et le Texas en produit plus que n'importe quel autre endroit du continent. Il existe d'énormes gisements de gaz naturel dans tout l'État. Manquer d'énergie au Texas, c'est comme mourir de faim à l'épicerie: vous ne pouvez le faire que volontairement, et le Texas l'a fait.

Plutôt que de célébrer et de profiter des vastes ressources naturelles de leur État, les politiciens ont emprunté la voie à la mode et sont devenus imprudemment dépendants des soi-disant énergies alternatives, c'est-à-dire des éoliennes. Il y a quinze ans, il n'y avait pratiquement aucun parc éolien au Texas. L'année dernière, environ un quart de toute l'électricité produite dans l'État provenait du vent. Les politiciens locaux en ont été ravis. Ils s'en sont vantés comme s'il y avait quelque chose de vertueux à détruire le paysage et à dégrader le réseau électrique. La semaine dernière, le gouverneur républicain Greg Abbott a fièrement accepté ce qui s'appelle le Wind Leadership Award, décerné avec gratitude par Tri Global Energy, une entreprise qui s'enrichit grâce à l'énergie verte.

Donc tout fonctionnait très bien jusqu'au jour où il a fait froid dehors. Les éoliennes ont défailli comme les stupides accessoires de mode qu'elles sont, et des habitants du Texas sont morts. Il ne s'agit pas de se moquer de l'État du Texas - c'est un grand État, en fait - mais de vous donner une idée de ce qui va vous arriver.

Quand les éoliennes gèlent, on se précipite sur les horribles énergies fossiles pour ne pas mourir de froid

Voici ce que disait le président Biden le mois dernier:

BIDEN, JAN. 27: Selon moi, nous avons déjà trop attendu pour faire face à cette crise climatique ... C'est pourquoi je signe aujourd'hui un décret pour suralimenter l'ambitieux plan de notre administration pour faire face à la menace existentielle du changement climatique . Et c'est une menace existentielle. 

«Crise climatique», «menace existentielle», «plan ambitieux». Vous entendez beaucoup ces phrases et vous remarquerez qu'elles sont toutes étrangement imprécises. Alors que signifient-elles pour vous? Vont-elles signifier des prix de l'énergie plus élevés ? Pour commencer, les prix de l'essence sont déjà en hausse, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. L'électricité suivra. Des coûts plus élevés nuisent aux plus faibles, l'inflation le fait toujours, mais c'est pire que cela. L'énergie verte signifie inévitablement des pannes de courant. Un jour, cela changera peut-être à condition que la technologie progresse, mais pour le moment et étant donné l'état actuel de la technologie, l'énergie verte signifie un réseau électrique moins fiable. Cela signifie des coupures comme celles que nous constatons actuellement au Texas. Ce n'est pas un sujet de discussion, c'est la réalité. C'est de la science. Alors bien sûr, ils le nient.

Voici notre nouveau tsar du climat qui prend une pause rapide après avoir craché du carbone dans son jet privé pour nous parler d'un sujet dont il ne sait personnellement rien: les emplois dans le secteur privé et comment davantage d'éoliennes vont en générer des tonnes:

JOHN KERRY, JAN. 27: Le président des États-Unis a exprimé dans chaque commentaire qu'il a fait sur le climat la nécessité de créer de nouveaux emplois qui paient mieux, qui sont plus propres que - je veux dire, vous savez, vous regardez les conséquences du poumon noir pour un mineur, par exemple, et mesurez-le par rapport à l'emploi à la croissance la plus rapide aux États-Unis avant COVID [qui] était technicien en énergie solaire ... Et de même, vous avez le deuxième emploi à la croissance la plus rapide avant COVID était technicien d'éoliennes. Cela arrive.

L'ancien plan, vous vous en souviendrez, était le codage. Tous les gars qui conduisaient des pick-ups allaient apprendre à coder et à gérer Internet après que nous ayons délocalisé leur travail en Chine. En fin de compte, bien sûr, nous avons simplement importé des personnes de Chine pour coder, donc cela ne s'est pas réellement produit. Mais John Kerry a une autre idée: les ruraux ayant fait leurs études secondaires deviendront des techniciens d'éoliennes. Donc, ce qu'ils faisaient dans les transmissions, ou dans quoi que ce soit, ils vont le faire avec les éoliennes; ils changeront les roulements ou les lubrifieront ou quelque chose comme ça.

Maintenant, il est possible que John Kerry le croit réellement. Peut-être qu'il n'a jamais été à moins de 20 mètres d'une éolienne. Il n'habite certainement pas à proximité d'une éolienne. Ils n'ont pas de parcs éoliens à Aspen ou à Martha's Vineyard et ils ne sont pas près d'en avoir. John Kerry s'est lui-même battu une fois pour garder les parcs éoliens hors de vue de sa maison d'été à Nantucket. C'est hypocrite, mais ce n'est pas surprenant.

En règle générale, les personnes qui soutiennent les parcs éoliens vivent très loin des parcs éoliens. Les gens qui vivent à proximité de parcs éoliens ont une vision totalement différente, et ce n'est pas si étonnant. Aimeriez-vous qu'une énorme centrale électrique dans votre jardin vibre, bourdonne et découpe les oiseaux? Voilà ce qu'est une éolienne. Si jamais vous êtes en Amérique rurale, allez en voir une par vous-même. Vous serez choqué de voir à quel point c'est horrible une fois que vous vous rapprochez. Votre première pensée sera peut être: "C'est censé être bon pour l'environnement".

Les parcs éoliens sont l'une de ces idées que vous ne pouvez soutenir que si vous n'en savez pas trop à leur sujet, et c'est peut-être pourquoi ils n'ont jamais été massivement soutenus. Aucun grand groupe de citoyens n'a jamais exigé qu'une entreprise de Goldman Sachs détruise l'environnement naturel avec des éoliennes de fabrication chinoise qui ne fonctionnent pas lorsqu'il fait froid. Attendez, c'est plus cher et beaucoup moins fiable ? C'est moche, inefficace et fabriqué par des gens qui nous détestent ? Et nous pouvons tuer des espèces menacées avec ? J'en veux une! Non, mettez-moi-z-en deux!

Grâce aux idées géniales des politiciens pour "sauver le climat", l'avenir de nos enfants est préservé (s'ils survivent au froid, bien entendu)

Personne ne l'a jamais dit, mais cela n'a pas d'importance car l'énergie verte est le jeu ultime des insiders. Un petit nombre de personnes en profite grâce aux subventions gouvernementales et aux prix réglementés. Tout le monde adopte un discours moraliste sur le changement climatique et quiconque se plaint de tout cela est qualifié de nazi par Cory Booker.

Le problème est que les démagogues comme Cory Booker n'ont aucune idée terrestre de ce qu'est un parc éolien. Ils ne savent pas comment faire fonctionner un réseau électrique, ou quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs. Ils parlent, ils se vantent, mais ils ne construisent rien, encore moins le réparent ou l'entretiennent. Ils ne peuvent pas, ils n'ont aucune compétence. Si vous ne le croyez pas, jetez un œil à ce qu'ils ont fait à nos villes.

Aucune grande ville américaine n'est plus jolie ou plus fonctionnelle qu'elle ne l'était en 1950. Les parcs que les générations précédentes ont construits avec tant d'amour sont remplis de vagabonds et de drogués. Les monuments qu'ils ont construits sont recouverts de peinture en aérosol. Les transports en commun sont une honte. C'est sale, les rues sont dangereuses. Êtes-vous vraiment surpris que Cory Booker ait été maire de Newark, NJ ? Vous ne devriez pas.

Cory Booker ne pourrait même pas réparer votre machine à glaçons, encore moins comprendre votre parc éolien. Aucune de ces personnes ne le peut. C'est déjà assez grave qu'ils contrôlent le département de sociologie de votre collège communautaire local. Mais le réseau électrique? Certainement pas. Ils ne devraient pas s'en approcher à moins de cent mètres.

Cet article est adapté du commentaire d'ouverture de Tucker Carlson sur l'édition du 15 février 2021 de "Tucker Carlson Tonight". (Traduction : Bertrand Riviere)


______
LA CENSURE ET LA RÉPRESSION S'AMPLIFIENT . 
Une nouvelle démonétisation partielle de mes articles m'a été infligée en ce début février 2021 pour avoir abordé certains sujets dans des articles et vidéos qui ont d'ailleurs été supprimées. 
Plus que jamais, j'ai besoin de votre soutien pour continuer a fournir ce travail totalement gratuit et bénévole, merci à tous de votre fidélité, à ceux qui peuvent m'apporter un petit soutien et aussi à ceux qui ne le peuvent pas.
La guerre de l'information fait rage et le combat continue!

Pour soutenir mon travail via Paypal ou en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur le bouton ci-dessous :




MERCI ENCORE A TOUS POUR VOTRE FIDÉLITÉ ET VOTRE SOUTIEN !


mardi 16 février 2021

Énorme recadrage d'une "journaliste" TV MSM par l'avocat qui a obtenu l'acquittement du Président Trump !

Des milliers de décès de personnes âgées dissimulés par le démocrate Andrew Cuomo

Cancel Culture chez Mickey : "Ils ne peuvent pas nous effacer si nous ne les laissons pas faire" - Gina Carano contre-attaque et annonce un nouveau projet de film

Gina Carano

Moins de 24 heures après son éviction explosive de la série Star Wars The Mandalorian pour des publications jugées incendiaires sur les réseaux sociaux, Gina Carano a répondu à ses détracteurs et a révélé un nouveau projet de film qu'elle est en train de réaliser avec le site Web conservateur The Daily Wire .

Gina Carano :
« Le Daily Wire m'aide à réaliser l'un de mes rêves - développer et produire mon propre film. J'ai lancé un cri d'alarme et ma prière a été exaucée. J'envoie un message direct d'espoir à tous ceux qui vivent dans la peur d'être annulés par la mafia totalitaire. Je viens tout juste de commencer à utiliser ma voix, qui est maintenant plus libre que jamais, et j'espère que cela inspirera les autres à faire de même. Ils ne peuvent pas nous effacer si nous ne les laissons pas faire.

 Dank Farrik , comme dirait son personnage mandalorien .

Carano développera, produira et jouera dans le prochain film, que The Daily Wire dit qu'il diffusera exclusivement à ses membres alors que la société cherche à renforcer sa division du divertissement. Les détails sont gardés secrets, mais il sera produit dans le cadre du partenariat de Daily Wire avec le producteur de Bone Tomahawk , Dallas Sonnier et sa bannière Bonfire Legend.

«Nous ne pourrions être plus enthousiastes à l'idée de travailler avec Gina Carano, un talent incroyable abandonné par Disney et Lucasfilm pour avoir offensé la gauche autoritaire d'Hollywood. C'est la raison d'etre du Daily Wire: fournir une alternative non seulement aux consommateurs, mais aussi aux créateurs qui refusent de s'incliner devant la mafia gauchiste », a déclaré Shapiro, co-fondateur de Daily Wire.

«Nous sommes impatients d'apporter le talent de Gina aux Américains qui l'aiment, et nous sommes tout aussi impatients de montrer à Hollywood que s'ils veulent continuer à effacer ceux qui pensent différemment, ils nous aideront simplement à construire le Xwing pour détruire leur étoile de la mort », a-t-il ajouté.

Les publications controversées de Carano sur les réseaux sociaux, décrites par Lucasfilm comme «odieuses», l'ont vue exclue du Mandalorian par le studio et abandonnée par son agence UTA. L'ancienne star du MMA et actrice de Deadpool a joué la chasseuse de primes Cara Dune lors des deux premières saisons de la série à succès Lucasfilm et Disney +

L'actrice a déclenché un tollé infernal en partageant un post sur TikTok comparant le climat de division politique actuel aux États-Unis à l'Allemagne nazie.

«Les Juifs ont été battus dans les rues, non pas par des soldats nazis mais par leurs voisins… même par des enfants. Parce que l'histoire est éditée, la plupart des gens aujourd'hui ne réalisent pas que pour arriver au point où les soldats nazis pourraient facilement rassembler des milliers de Juifs, le gouvernement a d'abord obligé leurs propres voisins à les détester simplement parce qu'ils étaient juifs. En quoi est-ce différent de haïr quelqu'un pour ses opinions politiques », a-t-elle écrit.
L'actrice avait déjà suscité la controverse pour des posts sur la fraude électorale et l'écriture inclusive.
Une photo publiée sur l'Instagram de Carano présentait une personne avec une vingtaine de masques couvrant le visage et la tête avec la légende: «Pendant ce temps en Californie».



La nouveau projet cinématographique du Daily Wire deviendra-t-il un foyer pour ceux qui vont à l'encontre du totalitarisme idéologique hollywoodien ?
A suivre...

Source : Deadline

samedi 6 février 2021

Le nouveau test Covid anal en Chine

Débat-délire : Philippot contre la ministricule Pannier-Runachier et la horde macroniste en fureur

Le magazine TIME affirme que les élites démocrates et républicaines ont conspiré pour empêcher Trump de gagner, en manipulant les lois électorales et les médias (mais c'était pour la bonne cause...)

 


Le magazine TIME affirme qu'une cabale d'élite a conspiré pour empêcher Trump de gagner, en changeant les règles électorales et en manipulant le discours médiatique. Ils s'en félicitent comme si les défenseurs de la démocratie avaient sauvé la nation. Ils parlent de la "Campagne fantôme" qui a "sauvé" l'élection de 2020.

Les élites démocrates, les initiés de la politique US, les médias MSM et les magnats de la Sylicon Valley auraient été impliqués dans une "cabale" afin d'assurer un "résultat approprié" des élections.

Comme ils ne peuvent bien sûr pas dire explicitement qu'ils voulaient à tout prix empêcher Trump de gagner, ils prétendent qu'ils luttaient contre la "désinformation de Trump".

En gros, TIME Magazine sort un article pour nous dire :"Ok, nous avons truqué les élections mais c'était pour sauver la démocratie, donc réjouissez-vous et remerciez-nous."

Extraits (certaines parties sont soulignées par moi-même)

L'histoire secrète de la campagne fantôme qui a sauvé les élections de 2020

Une chose étrange s'est produite juste après les élections du 3 novembre: rien.

La nation était prête au chaos. Les groupes libéraux avaient juré de descendre dans la rue, planifiant des centaines de manifestations à travers le pays. Les milices de droite se ceignaient pour la bataille. Dans un sondage avant le jour du scrutin, 75% des Américains ont exprimé leur inquiétude face à la violence.

Au lieu de cela, un calme étrange est descendu. Comme le président Trump a refusé de l'admettre, la réponse n'a pas été une action de masse mais des grillons. Lorsque les organisations de médias ont appelé à la course pour Joe Biden le 7 novembre, la jubilation a éclaté à la place, alors que les gens se pressaient dans les villes des États-Unis pour célébrer le processus démocratique qui a abouti à l'éviction de Trump.

Une deuxième chose étrange s'est produite au milieu des tentatives de Trump pour inverser le résultat: les entreprises américaines se sont retournées contre lui. Des centaines de grands chefs d'entreprise, dont beaucoup avaient soutenu la candidature de Trump et soutenu sa politique, l'ont appelé à céder. Pour le président, quelque chose clochait. «Tout cela était très, très étrange», a déclaré Trump le 2 décembre. «Quelques jours après les élections, nous avons assisté à un effort orchestré pour oindre le vainqueur, alors même que de nombreux États clés étaient encore comptés.

D'une certaine manière, Trump avait raison.

Une conspiration se déroulait dans les coulisses, une conspiration qui a à la fois réduit les manifestations et coordonné la résistance des PDG. Les deux surprises étaient le résultat d'une alliance informelle entre des militants de gauche et des titans du monde des affaires. Le pacte a été officialisé dans une déclaration conjointe laconique et peu remarquée de la Chambre de commerce américaine et de l'AFL-CIO publiée le jour du scrutin. Les deux parties en viendraient à y voir une sorte de marché implicite - inspiré par les manifestations massives et parfois destructrices de la justice raciale de l'été - dans lequel les forces du travail se sont unies aux forces du capital pour maintenir la paix et s'opposer à l'assaut de Trump contre la démocratie. .

(...)

 C'est l'histoire intérieure de la conspiration pour sauver les élections de 2020, basée sur l'accès au fonctionnement interne du groupe, à des documents inédits et à des entretiens avec des dizaines de personnes impliquées de tous les horizons politiques. C'est l'histoire d'une campagne sans précédent, créative et déterminée dont le succès révèle également à quel point la nation est proche du désastre. «Toute tentative d'interférer avec le bon résultat des élections a été vaincue», déclare Ian Bassin, co-fondateur de Protect Democracy, un groupe de défense non partisan de l'état de droit. «Mais il est extrêmement important pour le pays de comprendre que cela n'est pas arrivé par accident. Le système n'a pas fonctionné comme par magie. La démocratie ne s’exécute pas automatiquement. »

C'est pourquoi les participants veulent que l'histoire secrète de l'élection de 2020 soit racontée, même si cela ressemble à un rêve de fièvre paranoïaque - une cabale bien financée de personnes puissantes, allant de différents secteurs et idéologies, travaillant ensemble dans les coulisses pour influencer les perceptions, changer les règles et les lois, orienter la couverture médiatique et contrôler le flux d'informations. Ils ne truquaient pas les élections; ils la fortifiaient. Et ils croient que le public doit comprendre la fragilité du système afin de garantir la pérennité de la démocratie en Amérique. (...)

 Source : TIME (Traduction Google)

_______

LA CENSURE ET LA RÉPRESSION S'AMPLIFIENT . 
Une nouvelle démonétisation partielle de mes articles m'a été infligée en ce début février 2021 pour avoir abordé certains sujets dans des articles et vidéos qui ont d'ailleurs été supprimées. 
Plus que jamais, j'ai besoin de votre soutien pour continuer a fournir ce travail totalement gratuit et bénévole, merci à tous de votre fidélité, à ceux qui peuvent m'apporter un petit soutien et aussi à ceux qui ne le peuvent pas.
La guerre de l'information fait rage et le combat continue!

Pour soutenir mon travail via Paypal ou en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur le bouton ci-dessous :




MERCI ENCORE A TOUS POUR VOTRE FIDÉLITÉ ET VOTRE SOUTIEN !


mercredi 3 février 2021

Impeachment: réponse de Trump; Immigration: nouveaux décrets Biden; France: reconnaissance faciale

GAB, le retour de bâton de la censure de TWITTER...


RETROUVEZ MOI SUR GAB : LIEN


Le Vaccin classique russe efficace à 91% selon le Lancet. Moscou annonce pouvoir livrer 100 millions de doses. L'arrogante UE encore un peu plus humiliée...

Le vaccin russe "Spoutnik V" est déclaré efficace à + de 90% par le Lancet. 
L'UE, après l'avoir traité avec mépris et raillé avec son arrogance traditionnelle pourrait bien manger son chapeau et se résoudre à passer commande à Moscou pour pallier à sa pénurie, les français Sanofi et Pasteur s'étant montrés incapables de produire quoi que ce soit, et le labo Nantais Valneva devant livrer la Grande-Bretagne brexiteuse en priorité car celle-ci lui avait passé commande dès le mois de décembre alors que la commission de Bruxelles et son adoratrice zélote nommée "république française" regardaient ailleurs. 
l'UE une fois de plus est humiliée.