vendredi 26 février 2021

A peine un mois après son arrivée à la Maison-Blanche, Joe Biden bombarde déjà la Syrie !



Il a fallu un peu plus d'un mois à la présidence de Joe Biden pour que les États-Unis relancent la machine de guerre et recommencent à faire pleuvoir des missiles sur la Syrie.

Reuters rapporte que Biden a ordonné des frappes aériennes militaires dans l'est de la Syrie contre des installations prétendument utilisées par des milices soutenues par l'Iran.

Les États-Unis auraient largué sept JDAM de 500 livres lors de la frappe aérienne d'Al Bukamal, tuant 17 combattants soutenus par l'Iran.

Le Pentagone affirme que les frappes étaient une réponse aux «attaques à la roquette» du 15 février contre des «cibles» américaines en Irak.

Les milices iraniennes ont nié avoir été impliquées dans des attaques contre des installations ou des troupes américaines.

"Sous la direction du président (Joe) Biden, les forces militaires américaines plus tôt ce soir ont mené des frappes aériennes contre des infrastructures utilisées par des groupes militants soutenus par l'Iran dans l'est de la Syrie", a noté un communiqué du Pentagone.

«Le président Biden agira pour protéger le personnel américain et de la coalition. Dans le même temps, nous avons agi de manière délibérée qui vise à désamorcer la situation globale à la fois dans l'est de la Syrie et en Irak », a déclaré le porte-parole John Kirby.

Larguer des bombes constitue apparemment une «désescalade» maintenant.

Rappel : 
Interview de donald Trump sur la politique US au M-O 

La fin de l'Humanité se passera en Russie