jeudi 26 mai 2022

Que s'est-il passé en Ukraine le 25 mai: l'encerclement des forces armées ukrainiennes sur le Seversky Donets, la percée du front dans la RPL [SITREP #19]

Carte des hostilités et de la situation sur les fronts au soir du 25 mai


Evolution de la situation en Ukraine et dans le Donbass au 20 mai. (Plusieurs sources RPD/RPL + service de presse russe - pour la version ukrainienne voir BFM TV, LCI et la totalité des médias français)

Aujourd'hui, le port de Marioupol a enfin repris ses activités, et on prépare le départ pour bientôt des premiers navires marchands. La vie pacifique et commerciale s'améliore, le gouvernement de la RPD annonce de grands projets pour le port - le plus grand de la mer d'Azov, avec un potentiel énorme. 

(Désactiver les éventuelles applications de blocage de facebook sur votre navigateur pour voir toutes les illustrations de l'article)

A Azovstal, ont été trouvés beaucoup de cadavres abandonnés de militaires ukrainiens. Certains se sont déjà tellement décomposés qu'il sera impossible de les identifier. 

Mars 2022. Ordre est donné de prendre Marioupol. Le bataillon « Somalie », parmi les forces principales, est envoyé à l'assaut de la ville fortifiée. À la périphérie de Marioupol, personne ne savait quelle ampleur la catastrophe allait avoir dans la ville dans les semaines à venir, quels soldats survivraient et quelles épreuves les soldats et les civils devraient subir.


Front de Kharkov 

Les forces armées ukrainiennes ont tenté de reprendre les positions perdues à Ternovaya et Rubezhnoye - apparemment sans succès, comme toujours. On rapporte que le groupement russe se renforce sur ce front, et on parle de renforcement dans les directions Tchernihiv et Soumy. 

L'aviation russe a lancé des frappes avec des armes à guidage de précision sur l'usine stratégique de Zaporozhye Motor Sich et la gare de Pokrovskoye, détruisant les réserves ukrainiennes qui s'y étaient accumulées. Dans le même temps, au cours de la nuit, quatre postes de commandement, un centre d'ingénierie radio, deux dépôts de carburant, deux postes radar, une base d'équipement militaire et deux dépôts d'artillerie ukrainiens ont été détruits.

Toujours dans la matinée, 72 zones de concentration des Forces armées ukrainiennes (AFU) ont été bombardées, à la suite desquelles plus de 300 nationalistes ukrainiens ont été tués et 46 unités d'équipement militaire ont été détruites.

L'artillerie russe a éliminé 53 batteries ukrainiennes, frappé dans 385 zones de concentration de troupes, 51 postes de commandement. Les systèmes de défense aérienne ont intercepté 11 drones ukrainiens et un Mi-8.

Pendant la journée, il y a eu une forte activité de tir de l'artillerie russe de Kharkov aux régions de Zaporozhye. Dans les régions de Lougansk et de Donetsk, un certain nombre de succès stratégiques ont été obtenus dans la direction Lisichansko-Severodonetsk.


La situation en RPL

Hier, les principaux événements ont lieu dans ce secteur. Les forces russes/RPL ont achevé l'encerclement opérationnel du groupement Lysychansk-Severodonetsk des Forces armées ukrainiennes.
La situation du groupement Severodonetsk des Forces armées ukrainiennes s'aggrave de jour en jour - en plus des combats en cours dans la ville elle-même, des unités russes/RPL coupent la route entre Bakhmut (Artemovsk) et Lisichansk à Belogorovka et Nagorno. Ainsi, les troupes ukrainiennes n'ont qu'une seule voie d'approvisionnement - via Seversk. Bien que les troupes russes n'occupent pas tous les points d'étranglement stratégiques entre Lysychansk et les points à l'ouest, il n'y a qu'une seule route ouverte et l'artillerie et les moyens aériens russes peuvent tirer à volonté sur cette route. Toute colonne de véhicules ou de soldats tentant de se déplacer vers l'ouest fait face à une forte probabilité de tirs nourris. De plus, selon Kadyrov, les troupes sont entrées dans la périphérie de Lysychansk. 

Les cosaques du 6e régiment de la milice populaire de la République populaire de Lougansk (NM LPR) participent à l'attaque contre les positions ennemies dans la région de Kamyshevakhi. L'opération est soutenue par de lourds mortiers automoteurs Tulip de 240 mm.

"Peu importe à quelle profondeur l'ennemi a creusé, il n'a pas creusé dans le béton. Nous progressons. Où il a été repéré, où il a des zones fortifiées - nous analysons tout cela », commentent les artilleurs.


La situation dans la RPD

L'armée de la République populaire de Donetsk (RPD) a signalé la destruction de 39 nationalistes ukrainiens au cours de la journée, ainsi que de 2 chars, d'un véhicule blindé de transport de troupes amphibie et d'un dépôt de munitions de campagne. La position des supports d'artillerie automoteurs 152-mm 2S3 "Akatsiya" a été liquidée, deux véhicules de combat d'infanterie, un obusier remorqué "Msta-B" ont été capturés. Dans les combats pour la libération du Donbass, 3 combattants de la milice populaire ont été tués, 8 autres ont été blessés.

Dans le même temps, les forces armées ukrainiennes ont tiré plus de 200 obus sur les colonies de la république, tuant un civil et en blessant huit autres. Quatre bâtiments résidentiels et quatre infrastructures civiles ont été endommagés.

De plus, la défense des Forces armées ukrainiennes sur l'autoroute Bakhmut-Lysichansk a été piratée aujourd'hui. Belogorovka, Nagornoe et Vasilievka ont été libérés. L'attaque contre Novoluganskoye se développe, les combats se poursuivent à Pripchatino, Kamyshevakh, Toshkovka et Gorsky.

Résumé en carte animée de la journée du 25 Mai 2022 :

▪L' armée ukrainienne a bombardé le village de Zhuravlevka dans la région de Belgorod : il y a des blessés.

▪L'offensive des forces alliées se poursuit au sud d'Izyum en direction de Krasnopolye et Bogorodichny

▪Il reste très peu de temps avant la chute de Lyman.

▪Les troupes russes continuent de resserrer l'encerclement autour de Severodonetsk.

▪Toshkivka a été complètement nettoyée : le contrôle de l'autoroute Gorskoe-Lysichansk a été établi. Les combats se poursuivent à Kamyshevakh et Vrubovka, l'encerclement autour de Zolote et Gorskoïe se referme. Les unités russes sont entrées sur l'autoroute Bakhmut-Lysichansk au nord-est de Soledar. La milice populaire de la RPD poursuit l'attaque de Novoluganskoye depuis Gorlovka.

▪À Zaporozhye, les usines Motor-Sich et Ivchenko-Progress ont été touchées par des missiles de croisière.

▪Les forces armées ukrainiennes se préparent à une nouvelle opération pour capturer L'île aux Serpents.

Ukraine

En Ukraine, les prix des principaux produits alimentaires augmentent rapidement. Depuis le début de l'opération russe, le prix du sel a augmenté de 9,5 hryvnia par paquet à 35-50 hryvnia, le prix du chou passe à 50 hryvnia, le sarrasin - jusqu'à 70 hryvnia. Ce qui se passe est principalement dû au fait que ces marchandises provenaient soit des territoires perdus par Kiev, soit de Russie.

Le Danemark transfère un certain nombre de systèmes anti-navires Harpoon d'une portée de 140 km à l'Ukraine. L'île aux serpents, située à environ 50 km de la côte ukrainienne, fait partie de ce segment. Les installations pourront recevoir des désignations de cible des avions radar de l'OTAN en service au-dessus de la mer Noire, c'est pourquoi de nouvelles provocations sont possibles.

Le président russe  Vladimir Poutine  a signé un décret , selon lequel les résidents des territoires libérés des régions de Kherson et Zaporozhye ont la possibilité de devenir citoyens de la Fédération de Russie selon une procédure simplifiée. Le régime de Zelensky crie au scandale mais pas les populations locales, apparemment.

Les autorités de Crimée, quant à elles, se sont déclarées prêtes à ouvrir des centres de passeport sur la péninsule. On s'attend à ce que jusqu'à 70 % des habitants des zones libérées profitent de cette opportunité. Ceux qui espèrent, sur LCI et BFM TV, une insurrection dans les régions conquises par les russes se font des illusions, cela ne risque pas d'arriver. 

Le Monde des clowns

Une vidéoconférence sur l'Ukraine avec la participation du chef du Pentagone, tous les drapeaux ukrainiens étaient suspendus à l'envers

(A suivre...)

________________________

Ce travail de réinformation est bénévole et gratuit, le Blog a été démonétisé et ne génère aucun revenu. Si vous appréciez mon travail et souhaitez me soutenir, vous pouvez faire un don 100% sécurisé via paypal ou avec une simple carte bancaire, voici le lien :


mardi 24 mai 2022

Guerre en Ukraine: vers la rupture définitive Russie-Occident ?

Y-a-t-il encore un espoir de réconciliation entre la Russie et l'Occident? 
Deux experts donnent leur avis. 
Jacques Baud - ex-membre du renseignement stratégique suisse, il a été partie prenante des négociations après la chute de l’URSS et a suivi de près la révolution de Maïdan en 2014, il est l’auteur de “Poutine, maître du jeu ?” aux éditions Max Milo
Guy Mettan  - Journaliste et écrivain, ex-rédacteur en chef de la «Tribune de Genève» et spécialiste de la Russie; auteur de plusieurs ouvrages : «Russie-Occident: une guerre de mille ans» (Editions des Syrtes), 2015 ;'' Le continent perdu : Plaidoyer pour une Europe démocratique et souveraine, Éditions des Syrtes, 2019''; "La tyrannie du Bien , également aux Editions des Syrtes
Irina Dubois- responsable du Dialogue Franco-Russe, modératrice

"2000 MULES" - Film complet doublé en français


lundi 23 mai 2022

Les intérêts cachés de la guerre en Ukraine avec Nikola Mirkovic

Les intérêts cachés de la guerre en Ukraine avec Nikola Mirkovic, géopolitologue et humanitaire, auteur de 'L'Amérique Empire', 'Le Martyre du Kosovo'  & ‘Bienvenue au Kosovo". Il est au micro de Nicolas Vidal dans l'émission Putsch Live.

LES TROUPES POLONAISES SONT-ELLES ENTRÉES EN GUERRE EN UKRAINE ?


DEUX BATAILLONS DE MERCENAIRES POLONAIS REPÉRÉS EN UKRAINE

Des rapports stupéfiants affirment que deux bataillons de troupes de l'armée polonaise sont entrés secrètement en Ukraine. Dans la nuit, 2 bataillons d'infanterie polonaise ont quitté Kiev la veille et ont déjà atteint Pavlograd. 

Deux ou plusieurs compagnies constituent un bataillon, qui compte  de 400 à 1 200 hommes et est commandé par un lieutenant-colonel. Le bataillon est la plus petite unité à disposer d'un état-major d'officiers (en charge du personnel, des opérations, du renseignement et de la logistique) pour assister le commandant.

Chaque bataillon à l'intérieur de l'Ukraine aurait 4 canons antichars Rapira, des véhicules blindés de transport de troupes et des véhicules blindés de transport de troupes américains.

Des sources du correspondant militaire Semyon Pegov ont déclaré que deux bataillons de soldats polonais avaient été aperçus dans la région de Dnipropetrovsk.

Selon nos informations, 2 bataillons d'infanterie polonaise ont quitté Kiev la veille et ont déjà atteint Pavlograd. Chaque bataillon dispose de 4 canons antichars Rapira, de véhicules blindés de transport de troupes et de véhicules blindés américains, – a déclaré Pegov dans sa chaîne WarGonzo sur Telegram.

Je pense que vraisemblablement, ce sont des mercenaires qui se préparent à être transférés sur les positions des Forces armées ukrainiennes dans la ville d'Avdiivka dans la région de Donetsk.

Qu'il s'agisse de troupes régulières ou de mercenaires, c'est difficile à dire maintenant. Mais en tout cas, l'apparition de ces données dans le contexte de la danse de Zelensky avec la Rada concernant la participation de contingents étrangers aux hostilités semble tout à fait logique, – a déclaré Semyon Pegov.

Comme l'ont rapporté les médias, le président ukrainien Zelensky a appelé à plusieurs reprises des mercenaires de pays occidentaux à participer aux hostilités en Ukraine.

Auparavant, l'apparition de mercenaires polonais avait été signalée par des sources à Kharkov.



samedi 21 mai 2022

Que s'est-il passé en Ukraine le 20 mai : Les commandants d'Azov se sont rendus, les combattants de la défense territoriale se rebellent contre les décisions de Kiev [SITREP #18]

Carte des opération au 20 Mai 2022

Evolution de la situation en Ukraine et dans le Donbass au 20 mai. (source : service de presse russe - pour la version ukrainienne voir BFM TV, LCI et la totalité des médias français)

Russie

Dans les secteurs de Bakhmut, Berestovoe, Soledar, Pokrovskoye, Konstantinovka et Maslyakovka dans la région de Donetsk, des frappes de missiles à guidage de précision ont frappé sept dépôts de munitions et de carburant, quatre postes de commandement et 45 emplacements où se trouvaient des troupes ukrainiennes et du matériel militaire.

De plus, l'installation d'un système de missiles anti-aériens Osa-AKM a été détruite près de Seversk, et un radar d'éclairage et de guidage S-300 a été détruit près de Barvenkovo ​​​​dans la région de Kharkiv.

Selon les résultats de jeudi, des avions des Forces aérospatiales russes ont touché 47 lieux de déploiement des Forces armées ukrainiennes (AFU), où ils ont détruit 280 militants des bataillons nationaux et 59 unités de matériel militaire.

Pendant ce temps, des troupes d'artillerie et de roquettes ont attaqué 213 zones de concentration de soldats et de véhicules de combat, 12 postes de commandement et 24 unités avec des canons longs et des mortiers. Dans le même temps, près de Chuguev, ils ont détruit trois autres dépôts de munitions.

En outre, les systèmes de défense aérienne ont abattu 10 drones et 17 lance-roquettes multiples Smerch dans différentes parties de la région.

Aujourd'hui, l'armée russe a tenté de poursuivre les résultats d'hier et a effectué des frappes sur des matériels des forces armées ukrainiennes. Ils ont également continué à avancer avec les unités de volontaires et les troupes des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk (RPL et RPD) dans plusieurs directions à la fois, et ont également travaillé pour soutenir la population dans les territoires en crise.

La situation en RPD

Le bureau de représentation de la république au Centre conjoint de contrôle et de coordination du cessez-le-feu (JCCC) signale que les villes suivantes sont devenues la cible de bombardements des forces armées ukrainiennes : Aleksandrovka, Vasilyevka, Gorlovka, Dolomitnoye, Donetsk, Yelenovka, Zheleznaya Balka, Krutaya Balka, Lozovoe, Mineralnoye, Ozeryanovka, Panteleimonovka , Staromikhailovka et Yasinovataya.

Près de 200 obus et mines de gros calibre ont été tirés sur ces localités. Au moins un civil a été tué et trois ont été blessés. Dans le même temps, au moins 14 maisons et quatre infrastructures civiles ont été endommagées.

Gorlovka et Yasinovataya ont été la cible des forces ukrainiennes tout au long de la journée.

Néanmoins, la Milice populaire de la République, en collaboration avec les forces russes, continue d'avancer. Les troupes russes/RPD avancent en direction de Donetsk et s'emploient à détruire les fortifications ukrainiennes près d'Avdeyevka, Maryinka et Gorlovka.

Dans la journée du 20 Mai, les combattants RPD NM ont éliminé plus de 20 adversaires, une position de tir d'un obusier D-30 de 122 mm, un char et deux véhicules de combat d'infanterie. Dans le même temps, un véhicule de combat d'infanterie, deux véhicules blindés de transport de troupes, un canon antiaérien ZU-23-2 et un camion de transport sont devenus des trophées.

Vendredi également, des nationalistes ukrainiens ont continué à quitter l'usine d'Azovstal à Marioupol et à se rendre. Ce matin, 1 908 personnes avaient déjà capitulé. Vers le soir, ce chiffre a encore augmenté - il a atteint les plus hauts officiers.

Ainsi, par exemple, les commandants du régiment Azov : Denis Prokopenko (indicatif d'appel Radis) et deux autres militants avec les indicatifs d'appel Kalyn et Volyn, qui étaient particulièrement actifs sur les réseaux sociaux.
« Ne faites pas des déserteurs et des combattants qui se sont volontairement rendus des héros. Ils ont choisi le chemin de la honte. En aucun cas, de telles personnes ne doivent être glorifiées. (avril 13) – Le commandant d'Azov Denis "Radis" Prokopenko, lieutenant-colonel, Garde nationale.
Apparemment, ce sont les derniers nationalistes et mercenaires étrangers qui restaient, ils ont été emmenés vers des lieux de détention provisoire.
La situation en RPL
Aujourd'hui, les Forces armées ukrainiennes ont continué à tirer au moins trois fois depuis Zolotoe-4 et Novoivanovka sur la ville de Pervomaisk. 

Une situation plus calme en termes de bombardements permet aux autorités locales de se concentrer sur la restauration des infrastructures et la conduite d'actions humanitaires.

Les unités russes et de Lougansk développent activement l'offensive après la prise de Popasna dans plusieurs directions à la fois. Les combats se poursuivent dans la région de Plipchatino, à l'intérieur de Kamyshevakhi et de Toshkovka, et du côté de Troitsky, les troupes alliées se dirigent vers Vozdvizhenka. Le résultat des combats d'aujourd'hui a été la prise des villages de Vyskriva, Viktorovka et Lipovoye.

Il y a aussi des batailles pour Severodonetsk, Lisichansk, Orekhovo et d'autres. Au fur et à mesure que les forces alliées avancent, de nouveaux faits d'utilisation de personnes comme boucliers humains par les forces de sécurité ukrainiennes et d'autres crimes tels que le blocage de personnes dans les sous-sols et les sorties minières à partir de là sont de plus en plus révélés. Les nationalistes prennent de telles mesures à des fins de provocation afin d'accuser les troupes qui avancent de ces crimes.

Pendant ce temps, les zones d'où les forces armées ukrainiennes ont déjà été chassées retrouvent progressivement une vie paisible et sont en cours de restauration. Un rôle important à cet égard est joué par l'armée russe et les soldats de la LDNR, qui assurent la sécurité des citoyens, déminent, restaurent les infrastructures de base, démantèlent les débris et organisent la distribution de l'aide humanitaire.

Cependant, le régime de Kiev essaie de perturber même ces étapes pacifiques. Par exemple, aujourd'hui, on a appris le bombardement d'une colonne de volontaires avec de la nourriture et des médicaments dans la région de Popasna.
Dans tout le secteur de Popasna, les lignes de défense kiéviennes sont en train de s'effondrer
Ukraine
Pendant ce temps, le chef du bureau du président ukrainien, Andriy Yermak , a publié une série de nouvelles déclarations très médiatisées et d'appels aux partenaires étrangers de Kiev. En particulier, il a demandé à l'Occident de fournir des armes à son pays sans restrictions, a noté le désir des Forces armées ukrainiennes de recevoir de nouveaux systèmes de lancement multiple de fusées.

Il a également déclaré qu'il soutenait l'idée d'introduire des droits accrus sur le pétrole russe, si une partie des fonds ainsi reçus était transférée à l'Ukraine.

Cependant, malgré le fait que les politiciens occidentaux sortent souvent avec le soutien de leurs collègues de Kiev, on ne peut plus en dire autant des Ukrainiens eux-mêmes - l'approbation de la population du régime de Vladimir Zelensky diminue progressivement.

Ainsi, les médias ukrainiens ont fait état de cas d' émeutes de combattants de la défense territoriale et de leurs proches. Les personnes recrutées comme volontaires ont récemment commencé à être envoyées sur les lignes de front dans le Donbass, où elles se rendent non préparées et mal équipées - sans équipement, sans uniformes et sans espoir d'attendre des renforts.

Dans le même temps, des citoyens ordinaires rencontraient dans les rues des villes les commandants des bataillons de défense, situés en sécurité, tandis que leurs subordonnés se trouvaient dans un point chaud. Cela a provoqué un mécontentement aigu chez les proches des combattants envoyés au front, qui ont organisé des manifestations populaires à Jytomyr et dans la région de Lvov.

Parallèlement à cela, le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio , a élaboré et soumis à l'examen de l'ONU son projet de résolution de la crise ukrainienne, appelé « Plan de paix » .

Cette proposition est divisée en quatre domaines :

- cessez-le-feu ;

- Neutralité de l'Ukraine, garantie par des engagements politiques internationaux, et liée au processus d'adhésion du pays à l'Union européenne ;
- Développement d'un accord bilatéral russo-ukrainien sur les questions territoriales ;
- Conclusion d'un accord multilatéral sur la réorganisation des accords internationaux, qui inclut les relations entre l'UE et la Fédération de Russie.

Néanmoins, cette question a suscité la controverse parmi les Européens. Par exemple, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell , a déclaré que l'Ukraine devait déterminer elle-même les conditions d'une trêve avec la Russie. Dans le même temps, l'ex-Premier ministre italien Silvio Berlusconi estime au contraire que l'Europe devrait convaincre Kiev d'accepter les exigences de Moscou pour un règlement rapide du conflit.
Le monde des clowns [Nouvelle rubrique]
Après son lapsus GW Bush fait coup double : Il s’est fait piéger par deux célèbres humoristes russes, Volan et Lexus, se faisant passer pour Zelensky .
Transcription : B. : Oh, regardez qui nous avons là, Monsieur le Président. Z.: Oh, bonjour, Monsieur le Président, je suis content de vous voir, je suis content d'avoir de vos nouvelles. Comment vas-tu là-bas ? B : Je vais bien, j'espère que toi aussi. Z : Merci pour votre temps. Je vous suis très reconnaissant car vous êtes une personne très, très sage. L'ancien président ukrainien Iouchtchenko m'a beaucoup parlé de vous, comment vous avez aidé notre pays Z. : Vous ne vouliez pas faire entrer la Russie dans l'OTAN, n'est-ce pas ? B. : Non. Je voulais qu'il soit à la limite de l'OTAN. Je voulais que l'Ukraine rejoigne l'OTAN. Pendant un moment, j'ai pensé que la Russie serait plus accommodante, mais Poutine a ensuite radicalement changé. Tout ce qu'il voulait, c'était rester à la marge de l'OTAN, s'assurer que l'OTAN n'était pas une alliance offensive, mais défensive. Z.: Non, mais vous avez toujours voulu faire entrer l'Ukraine dans l'OTAN, pas la Russie, mais l'Ukraine, toujours, autant que je m'en souvienne. B : Oui, c'est vrai. Je pensais que l'Ukraine devrait être dans l'UE et l'OTAN. Z.: Vous savez, cette rhétorique qu'au début des années 90, le secrétaire d'État Baker a promis à Gorbatchev de ne pas étendre l'OTAN, mais ce serait complètement faux, surtout avec les menaces que représente maintenant la Russie. B : Oui, c'est vrai. C'est juste. Écoute, les temps changent. Baker était le secrétaire d'État de mon père, c'était il y a de nombreuses années. Cela signifie que les États-Unis doivent également s'adapter avec souplesse à leur époque. Et c'est pourquoi vous trouvez maintenant un soutien aussi puissant de votre pays. Z : Non, je veux dire, peu importe ce que Baker a réellement promis à Gorbatchev dans le passé. Nous devons voir ce qui se passe maintenant. B : Oui, c'est vrai.
____________

Si vous souhaitez soutenir mon travail (MERCI !) 


vendredi 20 mai 2022

Xavier Moreau : Reddition de Marioupol, bataille du Donbass. 20.05.2022.

PROPAGANDE VS RÉALITÉ : Les "conquêtes" de l'armée Ukrainienne en territoire inoccupé [N-O de Kharkov]

L'armée du régime de Zelensky "repousse les russes" quand elle avance dans un territoire inoccupé au N-O de Kharkov.

L'armée du régime de Zelensky "évacue ses troupes" quand elle capitule sans condition à Azovstal après avoir perdu Marioupol.

L'armée du régime de Zelensky est magique.

[Mise à Jour] : Pour ceux qui fantasment sur une soi-disant défaite russe, les russes n'ont jamais eu l'intention de prendre Kiev ni Kharkov, car dans les deux cas, ils ont déployé des forces bien trop réduites pour prendre l'une ou l'autre ville, mais en revanche, suffisamment importantes pour fixer des dizaines de milliers de soldats ukrainiens et empêcher qu'ils soient envoyés en renfort dans l'Est du pays.
Quant à la fable des russes « bloqués dans le Donbass », avez-vous récemment consulté une carte ?


Si vous souhaitez soutenir mon travail (MERCI !)