jeudi 21 juin 2018

USA : Nouvelles photos choquantes de familles de migrants dans des cages! Mince alors, c'était en 2014 sous Obama...


Comment mieux illustrer l'indignation sélective des médias dès qu'il s'agit de dénigrer Trump qu'en ressortant cet article illustré du Daily Mail daté du 12 Juin 2014 ?

A l'époque, Obama est au pouvoir et Donald Trump fait de la télé-réalité. Avez-vous le souvenir d'une campagne médiatique d'indignation telle que celle qui est en train de se produire depuis deux jours ?

Pourtant, quelqu'un peut-il m'expliquer en quoi les photos qui circulent aujourd'hui seraient plus choquantes que celles-ci prises en 2014 à la frontière mexicaine ?

Voir l'article (en anglais) et la série de photos complète : LIEN

mercredi 20 juin 2018

Affaire Mamoudou : Toute la vérité sur l'ignoble complot [Vidéo Choc!]


Un parfait résumé de ce que je pense de ce piège à idiots utiles qui sera sans le moindre doute utilisé très bientôt par le pouvoir pour justifier la future loi "anti-Fake News" servant à contrôler l'opposition sur les réseaux sociaux.
Une vidéo de l'excellent youtubeur Trouble Fait, à voir, revoir et partager sans modération.

lundi 18 juin 2018

dimanche 17 juin 2018

Alekseï Pouchkov: la loi fake news «utilisée à des fins de guerre informationnelle»


Loi sur la «manipulation de l’information», désinformation autour des dossiers ukrainien et syrien, relations États-Unis – Union européenne sur fond d’accord sur le nucléaire iranien, sans oublier la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un à Singapour.
Alekseï Pouchkov, sénateur russe et Président de la commission sénatoriale sur les médias, aborde à notre micro les points chauds de l’actualité, tant nationale qu’internationale.

samedi 16 juin 2018

L'Italie : nouveau cauchemar de Bruxelles ? avec Jacques Sapir


Depuis le 1er juin, un nouveau gouvernement italien s'est constitué, non sans mal, sous la houlette de Giuseppe Conte. Il est composé notamment des deux formations politiques arrivées en tête aux dernières élections générales de mars dernier : la Lega et le Mouvement 5 étoiles.

Une des premières décisions de Matteo Salvini, patron de la Lega mais également ministre de l'Intérieur italien a été de refuser d'accueillir les 629 clandestins repêchés par l'Aquarius, le bateau de l'association immigrationniste SOS Méditerranée, financée par George Soros.

Après avoir bouleversé l'échiquier politique du pays, les dernières élections générales vont donc bel et bien bousculer les habitudes du siège de l'Union Européenne à Bruxelles. Une première pour un pays fondateur de l'UE.

Jacques Sapir est notre invité. Il est économiste, spécialiste des questions monétaires et auteur de nombreux ouvrages, dont Souveraineté, démocratie et laïcité, publié chez Michalon et L'Euro contre la France, l'Euro contre l'Europe, aux éditions du Cerf. Vous pouvez également retrouver son blog Russeurope hébergé sur lescrises.fr.

http://www.tvlibertes.com/

Davos, Bilderberg, G7 : « La démocratie est antinomique avec ce gouvernement des élites mondialisées »


Davos, Bilderberg, G7, ces trois réunions mêlant politique et business ont eu lieu récemment. Au-delà des théories du complot florissant sur les réseaux sociaux, qu’en est-il en réalité de ces réunions? Sébastien Cochard, ancien diplomate français aux États-Unis, est l’invité du Désordre mondial pour évoquer cette réalité.

jeudi 14 juin 2018

L'heure de la démondialisation ?


La décroissance est à la mode. La mondialisation est-elle un modèle dépassé ? Pour en parler, Jacques Sapir, économiste; et Philippe Moreau Defarges, politologue.

L'Italie ne ratifiera pas le Ceta, l'accord de libre-échange avec le Canada


L'Italie n'entend pas ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (Ceta), estimant qu'il ne protège pas suffisamment les appellations d'origine contrôlée, a annoncé jeudi le nouveau ministre italien de l'Agriculture.

"Nous ne ratifierons pas l'accord de libre-échange avec le Canada parce qu'il ne protège qu'une petite partie de nos AOP (appellations d'origine protégée) et de nos IGP (indications géographiques protégées)", a expliqué Gian Marco Centinaio, dans un entretien à La Stampa.

Des doutes communs

"Nous demanderons au Parlement de ne pas ratifier ce traité et d'autres similaires au Ceta. Tout ceci est prévu dans le contrat de gouvernement", conclu entre la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), majoritaires au Parlement, a-t-il précisé.

"Il s'agit pas seulement d'une position des souverainistes de la Ligue mais les doutes sur cet accord sont communs à de nombreux collègues européens", a encore noté Gian Marco Centinaio, qui est membre de la Ligue de Matteo Salvini.

Ce traité suscite notamment de vives polémiques en France, où ses adversaires mettent en garde contre les risques sanitaires et environnementaux qu'il pourrait entraîner.

Aquarius : l'Italie exige des excuses de la France


Le ton monte entre Paris et Rome, en pleine cacophonie européenne sur la question migratoire.…