jeudi 19 juillet 2018

Le sénateur républicain Rand Paul démolit l'ex-patron de la CIA qui a qualifié Trump de “traître” (Fox News, 18/07/18)


Rand Paul : «Je suis d'accord avec le Président Trump quand il dit qu'il préfère prendre un risque politique pour la paix que risquer la paix en poursuivant une politique.» - Fox News, 18 juillet 2018

mercredi 18 juillet 2018

Jean-Eric Branaa : Trump «a créé le chaos aux Etats-Unis»


Entretien du 17/07/2018 avec Jean-Eric Branaa, chercheur à l'IRIS, spécialiste des Etats-Unis. Accusé de complaisance avec Poutine lors du sommet d'Helsinki, Jean-Eric Branaa estime que les Américains ont été surpris des critiques de Trump à l'encontre de ses services de renseignement. Pour l'expert, Trump cherche à créer des relations privilégiées et personnelles avec la Russie et la Chine, qu'il considère comme les grands acteurs de la scène internationale.

Emmanuel Todd : "APRÈS-DEMAIN" : L'HUMANITÉ - Avignon - 9 Juillet 2018


Dans son « livre de prospective » en forme de plongée dans l'histoire consciente et inconsciente de la planète, E. Todd repère « une mutation anthropologique comparable à la révolution néolithique. » Quelles sont ses conséquences sur le futur de notre espèce ?

mardi 17 juillet 2018

Rencontre Trump-Poutine : «La tenue même de ce sommet est un succès» [Xavier Moreau]


Entretien du 17/07/2018 avec Xavier Moreau, fondateur de Stratpol et analyste politique.

Helsinki : le "reset" ?




Trump annonce un réchauffement des relations entre les États-Unis et la Russie, qui étaient, selon ses mots, les pires depuis des années, "jusqu'à il y a quatre heures". Il vient de réaliser ce qu'il avait annoncé en 2015 et réalise un "reset" dans les relations Américano-Russes. La suite logique sera d'expliquer aux Américains que Barack Obama avait bloqué les choses par une attitude fermée et partiale.

A propos du Russiagate, Trump déclare avoir pleine confiance dans les services secrets US, mais croire aussi Poutine qui a nié avec force avoir la moindre implication dans cette histoire.
Trump déclare que les deux pays se rencontreront souvent désormais, "parce qu'il vaut mieux se parler plutôt que de s'affronter".


@BranaaJean

Le sourire de Poutine

Moscou, le 15/07/2018

lundi 16 juillet 2018

"POUTINE Eh! Eh! Eh!... PATRON!" : les champions du Monde français dédicacent un chant au président russe [VIDEO]


Dans les vestiaires après leur victoire historique, les joueurs de l'équipe de France improvisent un chant pour Vladimir Poutine qui apprécie le geste en applaudissant avec un sourire.

Sommet d’Helsinki : L’analyse de Jean Bricmont


Pour RT France, Jean Bricmont, physicien et essayiste belge, revient sur la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki ce 16 juillet.

dimanche 15 juillet 2018

samedi 14 juillet 2018

Lavrov répond à Trump et Macron sur les accusations contre la Russie


L’interview sans concession de Sergueï Lavrov, diplomate et homme politique russe, qui répond notamment aux propos tenus par Donald Trump et le secrétaire américain à l'Énergie Rick Perry sur le projet gazier «Nord Stream 2».

Syrie : 85% du territoire est sous le contrôle de l'armée, l'état appelle les réfugiés à rentrer chez eux


Ayssar Midani, scientifique franco-syrienne, fait le point sur la situation en Syrie. Propos recueillis le 18 juin 2018. 

Syrie . Richard Labévière analyse la situation après la victoire de l'armée syrienne à Deraa et le vote du Bundestag


Entretien du 13/07/18 avec Richard Labévière, journaliste et animateur du site procheetmoyenorient.ch. Interrogé sur la légalité de l'intervention russe en Syrie par le Bundestag, il s’inscrit dans la lignée de l’Assemblée parlementaire allemande. Selon lui, les forces militaires américaines, françaises et britanniques sont dans l’illégalité internationale absolue.

vendredi 13 juillet 2018

Éric Zemmour : "L'OTAN, ou le 'et en même temps' de Trump"


Le sommet de l'OTAN a débuté mercredi 11 juillet à Bruxelles. Jamais l'ambiance entre alliés américains et européens n'a été aussi détestable.

Débat houleux sur Trump à l'OTAN : Caroline Galactéros affronte les gardiens du temple sur France 24


La géopolitologue Caroline Galactéros déclenche les foudres des deux bassets artésiens de la haute finance internationale Benjamin Haddad (Hudson Institute) et Fabrice Pothier (Rasmussen Global) lors d'un débat sur le sommet de l'OTAN et les relations entre Trump, les USA, l'UE et la Russie.

VOIR AUSSI :
La réalité du conflit syrien expliquée à JJ Bourdin par Caroline Galactéros, spécialiste en géopolotique : LIEN

jeudi 12 juillet 2018

L’OTAN entretient une phobie anti-russe pour justifier son existence [Colonel Hogard]


Entretien du 12/07 avec Jacques Hogard, ancien colonel.  Invité du JT de RT France, il présente les enjeux de ce sommet de l’OTAN, et se demande si l’organisation n’est pas devenue obsolète.


mercredi 11 juillet 2018

Trump au sommet de l'OTAN :"L'Allemagne est totalement sous le contrôle de la Russie"


La Russie utilise l'approvisionnement en gaz pour contrôler l'Allemagne, a déclaré mercredi le président américain Donald Trump. Trump dit qu'il est inacceptable que Berlin verse des milliards de dollars à Moscou au lieu de ses cotisations à l'OTAN, qui le protègent de la Russie. (Vidéo en anglais)

Ex-ambassadeur français en Russie sur le "novitchok" : «Il se peut qu'il y ait des gens [...] qui ont intérêt à créer une diversion»

Entretien du 10/07/2018 avec Claude Blanchemaison, ancien ambassadeur de France en Russie. Le diplomate revient sur le plateau de RT France sur le contexte diplomatique tendu entre la Russie et les occidentaux après le nouvel empoisonnement au novitchok en Grande-Bretagne.

Bertrand Riviere : D'après moi, l'ambassadeur sous-entend clairement que c'est l'Ukraine qui pourrait bien etre derriere cette étrange affaire, en effet, elle faisait bien partie de l'URSS à l'époque de la fabrication du "novitchok", donc il est tout à fait possible qu'elle en détienne encore ou qu'elle soit capable d'en fabriquer. Par ailleurs, on sait de quoi sont capables les services ukrainiens en matière de coups tordus pour nuire au voisin russe : LIEN - LIEN - LIEN

mardi 10 juillet 2018

L'ITALIE va-t-elle Quitter L'Euro ?


Une économie fragile à la merci des crises politiques. L’Italie de 2018, ressemble de plus en plus à la crise grecque de 2010… Au centre des inquiétudes, la dette publique l’ardoise s’élève à plus de 2 milliards d’euros

La situation économique de ce pays est-elle réellement alarmante ? l’Italie va-t-elle précipiter l'Europe entière dans le chaos ?

Les réponses de l'économiste Charles Gave.

RUSSIE, CE QU'ILS NE VOUS DISENT PAS


Questions/réponses avec Dimitri de Kochko, journaliste, spécialiste du monde russe.

cercleareopage.org

lundi 9 juillet 2018

Analyse du fameux JT qui a valu à RT France une mise en demeure du CSA


On rêverait de voir le CSA etre aussi pointilleux avec les chaines d'infos françaises, mais nul doute que l'avalanche de mises en demeures qui s'en suivrait ne fait pas partie des objectifs de l'organisme.

samedi 7 juillet 2018

Pourquoi l'Euro va couler la Grèce (même si les médias vous font croire le contraire)


Dix ans après la crise de 2008, l’économie grecque se stabilise et renoue avec la croissance. Mais peut-on vraiment parler de succès, alors que les inégalités ont explosé et que l’austérité pourrait brider l’économie ?

Les Chroniques de Jacques Sapir

« Des fichés S ont eu accès aux centrales nucléaires »

Le drone piloté par des militants de Greenpeace et décoré en Superman a visé la centrale nucléaire du Bugey (Ain)
Capture Twitter Greenpeace
Après 83 auditions, sept visites de centrales, la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires a rendu public son rapport hier. Hervé Saulignac (PS), député de la première circonscription de l’Ardèche, avait demandé la création de l’instance après l’intrusion de 22 militants de Greenpeace en novembre dernier dans la centrale EDF de Cruas/Meysse. Il en a été l’un des trois vice-présidents.
La centrale nucléaire de Cruas/Meysse est enfin floutée sur Google map. « C’est le cas depuis 48 heures ». Hervé Saulignac rit jaune. Jusque-là, les internautes, bien ou mal intentionnés, pouvaient explorer la configuration des centrales en vue aérienne sans difficulté.

« Les experts entendus ne croient pas à une attaque comme celle-ci. Ils pensent que le danger pourrait venir de l’intérieur. » Sur ce point, les conclusions du rapport sont alarmantes. « Les enquêtes sur les agents d’EDF sont bien faites, sur les sous-traitants français, assez bien faites mais sur les sous-traitants étrangers, elles sont très contestables. »

Autrement dit, le député finit par lâcher : « À l’évidence, il y a eu des fichés S qui ont eu accès aux centrales via des entreprises sous-traitantes. »

Plutôt inquiétant car le taux de sous-traitance dans les centrales nucléaires françaises avoisinerait 80 à 90 %.

LIEN

jeudi 5 juillet 2018

La réalité du recyclage en France


Ce chauffeur de poids-lourd vient de se rendre compte qu'il a trié ses déchets dans des poubelles de couleurs depuis des années et payé des taxes pour financer le recyclage des déchets mais que tout cela n'a pas contribué à sauver la planète autant qu'à embellir l'image des politiciens et enrichir leurs amis industriels du "tri selectif"...

mercredi 4 juillet 2018

L'UNION EUROPÉENNE, VERS LE CHAOS ?


DANS LA GUEULE DU LOUP #5

La Loi anti-fake news, une loi qui cible les médias russes


Entretien du 04/07/18 avec Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris. Invité du JT de RT France, il revient sur l’adoption de la loi sur les fake news, qu’il juge inapplicable et dangereuse. Il s'interroge : comment le juge des référés va-t-il déterminer si une information est vraie ou non, et si elle a été diffusée de manière délibérée ?

Pierre Conesa : Hollywood, arme de propagande massive


Pierre Conesa est ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense. Après un livre brillant sur La Fabrication de l’Ennemi, il revient avec un nouvel ouvrage Hollywar : Hollywood, arme de propagande massive.
Au fil des pages, Pierre Conesa étudie les figures des héros et des méchants qui évoluent au gré des époques. Une figure du mal construite des Indiens d’Amérique aux terroristes islamistes en passant par les Russes de l’ex-URSS, et des héros américains.
Une propagande permise par un cinéma diffusé dans le monde entier et qui permet à l’Amérique, dépourvue de roman national à proprement parler de développer un sentiment patriotique grâce à des superproductions qui ne reculent devant rien pour séduire ou lobotomiser.

mardi 3 juillet 2018

La ruée vers l'Europe (Stephen Smith)


Une note de lecture de Michel Drac sur l'ouvrage d'un journaliste spécialiste de l'Afrique à propos des perspectives migratoires

lundi 2 juillet 2018

L'Allemagne, la vraie menace qui pèse sur l'Union Européenne


Pour Patrick Edery, directeur général du cabinet Partenaire Europe, Angela Merkel impose à l'Union européenne une politique économique qui favorise ses propres intérêts, au détriment des autres nations.

Il existe en France, chez nos élites, un discours assez unanime pour présenter l’Allemagne comme une puissance bienveillante. Il est assez effrayant de constater à quel point le dogme du « couple franco-allemand » n’est jamais remis en cause par les dirigeants des partis de gouvernement. Leur credo est toujours le même : l’Allemagne est l’exemple à suivre ; l’Allemagne payera les politiques que nous allons mettre en place ; le couple franco-allemand est l’alpha et l’oméga de l’Union européenne et est seul capable de relancer l’Europe. Quel parti de gouvernement s’interroge sur les conséquences de l’hégémonie allemande tant au niveau politique qu’économique ? Certes, accoler les termes « hégémonie » et « allemande » leur vaudrait une levée de bouclier immédiate, dénonçant un anti-germanisme primaire. Cependant, de plus en plus de voix venant de la société civile s’élèvent de tous bords et horizons, jusqu’au très fédéraliste correspondant à Bruxelles de Libération, Jean Quatremer, et nous alertent sur les conséquences inquiétantes de cette hégémonie.

La vassalisation économique de l'Europe

Le célèbre professeur de philosophie politique Pierre Manent résume très bien la situation : « Au nom de l’intérêt général européen, l’Allemagne a persuadé ses partenaires de subir docilement les conséquences d’une politique systématiquement mercantiliste qui, comme toute politique mercantiliste, vise à obtenir et augmenter des avantages unilatéraux ». Pour mémoire, le but d’une politique mercantiliste est de dégager un excédent de balance commerciale le plus élevé possible afin d’enrichir son pays. Actuellement, l'Allemagne accapare plus de 20% des excédents commerciaux mondiaux (plus que la Chine avec 14%) alors qu'elle représente 1,1% de la population mondiale. Pour ce faire, elle est devenue, comme l'explique très bien l'économiste Olivier Passet, « LE donneur d'ordre industriel de l'Europe », via une vassalisation de cette dernière. Elle importe massivement des biens intermédiaires de qualité, mais à bas coût, les assemble chez elle, via des opérations à forte valeur ajoutée et les revend sur le segment haut de gamme. Les marchés européens sont ainsi moins pour elle des débouchés que des fournisseurs bon marché. Or cette politique condamne les autres pays européens, s'ils veulent rester dans le jeu, à compresser leurs marges, modérer les salaires et flexibiliser leur marché du travail. Il est donc absolument nécessaire pour l'Allemagne de convaincre constamment ses partenaires, au sein de l'UE, que sa politique est dans leur intérêt. Le meilleur exemple est la mise en place des réformes allemandes du marché du travail, les lois « Hartz», qui sont en train de devenir la norme en Europe.

Cette politique, par l’injustice qu’elle génère inévitablement, n’est ni tenable ni durable. Hélas, l’Allemagne ne prévoit pas de se réformer pour diminuer ce déséquilibre macroéconomique majeur. Elle préfère mettre tous les moyens en œuvre pour capter, le plus longtemps possible, le maximum de liquidités via une balance commerciale sur-excédentaire. Cette fuite en avant pervertit le projet européen, car elle oblige la démocratie allemande à contrôler l'administration européenne. Désormais, tous les Commissaires savent qu’ils ne peuvent être désignés ou reconduits contre la volonté de l’Allemagne, et les principaux postes clés de l’Union européenne sont détenus, ou en passe de l’être, par des Allemands.

La France condamnée à être le vassal de l’Allemagne ?

Face à cela que fait la France ? Elle continue de croire en la toute-puissance du dogme du « couple franco-allemand », à la bonté infinie de l'Allemagne qui payerait pour que la France dirige. Emmanuel Macron n’a pas échappé à ces mirages, et comme ses prédécesseurs a été mystifié par Angela Merkel. Que ce soit avec l'ancien chancelier Kohl, les alliances gouvernementales avec les verts, les libéraux et les socialistes, Martin Schulz ou les présidents français N. Sarkozy et F. Hollande, la tactique de Mme Merkel est toujours la même : leur laisser le magister de la parole et garder celui de l'action. Le Président français n’a pas échappé à ce piège.

Pendant qu’il faisait des propositions plus audacieuses les unes que les autres à Angela Merkel, cette dernière profitait de la bonne image d’Emmanuel Macron en Allemagne. Après trois mandats, elle a réussi à rajeunir son image en se rapprochant de notre jeune Président, et ce, sans lui faire aucune promesse sauf celle de l’écouter. Une fois élue, elle a pris le temps de laisser Emmanuel Macron abattre ses dernières cartes avant de faire ses propositions. Une fois mises sur la table, le Président français n’avait d’autre choix que de les accepter, sauf à avouer que Mme Merkel l’avait mené par le bout du nez pendant un an. Il a préféré une pseudo-victoire médiatique à la défense des intérêts français. Mais qu’a-t-il obtenu pour la France ? La promesse d’une aumône incertaine ? Le budget de l’Eurozone ?

Ce fameux projet de budget de l'Eurozone, outre qu’il doit être encore acté par les autres pays, ne devrait rien apporter de substantiel à la France. Les pays de la zone euro ont des niveaux de développement assez proche, aussi l’argent qui y serait dédié reviendra à quelques euros prêts dans la poche des contributeurs. Une couche supplémentaire sera ajoutée au mille-feuilles européen, une institution de plus, qui sera chargée de gérer les fonds et qui échappera au contrôle du suffrage universel.

La France se dépossède inutilement de moyens d’action. En échange de cette aumône on nous demanderait de mutualiser un de nos derniers attributs de puissance : notre droit de véto au conseil de sécurité de l’ONU.

Un maître du jeu cynique

Observons les événements qui secouent l’UE actuellement à l’aune uniquement du mercantilisme allemand. C’est-à-dire d’une politique allemande assujettissant toute décision à un accroissement de l’excédent de la balance commerciale, via une vision très utilitariste de ces partenaires européens.

La mise au ban de la Hongrie et de la Pologne ? Alors que ces deux éléments clés de la production allemande s’affranchissaient peu à peu de la tutelle de Berlin, leurs coûts salariaux augmentaient dangereusement du fait de leur croissance vertigineuse. Grâce à une campagne de dénigrement efficace et l’action de la Commission européenne, il est désormais communément admis par tous qu’il faut leur réduire drastiquement les fonds européens, ce qui aura pour conséquence de réduire leur croissance et donc leurs coûts salariaux. Ce qui sera bénéfique à l’industrie allemande et non à la nôtre, qui commençait à redevenir un peu plus compétitif face à la hausse des coûts de l’Est.

La « guerre commerciale » des Etats-Unis à l’UE ? Dans les faits, il s’agit d’une guerre commerciale, non pas à l’U.E., mais à l’Allemagne, dans le but de s’opposer au mercantilisme allemand. Donald Trump ne s’en cache pas. Et là aussi, la France fait prévaloir les intérêts allemands sur les siens. L’Allemagne, avec son excédent commercial hors norme, aurait tout à perdre à entrer dans une guerre commerciale. Alors qu’avec leur déficit commercial, c’est le contraire pour la France ou les USA.

Le déchirement de l’Europe autour des migrants? Déclenché par la politique migratoire unilatérale et autoritaire de Berlin du fait accompli, qui y voyait un moyen de palier à son manque de main d’œuvre et l’envolée des salaires qui menaçaient son modèle. (... Suite : LIEN)

vendredi 29 juin 2018

Trump à Macron : « Pourquoi ne quittez-vous pas l’Union européenne ? »

Trump propose le Frexit à Macron

Selon le Washington Post, Donald Trump a demandé en avril à Emmanuel Macron pourquoi la « France ne quittait pas l’Union européenne ».

C’est le Washington Post qui le raconte dans son édition de vendredi. Selon le journal américain, Donald Trump a livré une réflexion étonnante sur la France et l’Union européenne au cours d’une discussion avec Emmanuel Macron à Washington en avril dernier. « Pourquoi ne quittez-vous pas l’Union européenne? », s’est interrogé le président américain. Selon le journal, Donald Trump a alors expliqué à Emmanuel Macron qu’il lui proposerait, si c’était le cas, un bien meilleur accord bilatéral sur le commerce que celui entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Le journaliste indique que deux sources européennes lui ont rapporté cette info. La Maison-Blanche n’a pas démenti.

Cette anecdote démontre encore une fois la méfiance de Donald Trump envers les institutions de ses alliés européens comme l’UE ou l’Otan. Les relations transatlantiques battent de l’aile depuis l’élection de Donald Trump en raison de mésententes sur de nombreux sujets, comme l’accord de Paris sur le climat, le déménagement de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem ou encore l’accord sur le nucléaire iranien. L’administration Trump a également infligé le 1er juin des taxes douanières sur l’acier et l’aluminium européens, amenant Bruxelles à mettre en place des droits de douane additionnels sur une série de produits typiquement américains en guise de rétorsion. […Suite : LIEN]

L'autorité de contrôle des médias russes accuse la chaîne de télévision d'Etat France 24 d'avoir violé la loi russe sur les médias



L'autorité de contrôle des médias russes a accusé aujourd'hui la chaîne de télévision française France 24 d'avoir violé la loi russe sur les médias, peu après l'avertissement adressé par le régulateur français à la chaîne russe RT France. Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'agence fédérale Roskomnadzor indique avoir "identifié une violation de l'article 19.1 de la loi sur les médias de la part de France 24". Elle avertit la chaîne que ses activités risquaient d'être "suspendues sur décision de justice".

La chaîne de télévision France 24 est diffusée en anglais et en français sur des bouquets d'opérateurs télécoms en Russie. La loi en question limite la participation étrangère au capital des médias diffusant sur le sol russe. "Des informations sur les mesures prises pour mettre fin aux infractions commises" doivent être "au plus vite" transmises à Roskomnadzor, a-t-il indiqué, sans préciser le délai imparti. Cet avertissement de Roskomnadzor intervient au lendemain d'une "mise en demeure" du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à la branche française de la chaîne russe RT, contrôlée par le Kremlin. (...suite : LIEN)

Quelques heures auparavant :

Le CSA met en demeure la chaîne RT France pour "manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue" : LIEN

Le point de vue de Bertrand : Avec ce genre d'argument ridicule, si le CSA était impartial et honnête, il aurait fait interdire l'usine à Fake News que sont la majorité des médias français et en particulier l'AFP depuis bien longtemps. Clairement, une simple erreur technique est ici utilisée comme prétexte pour censurer un média qui déplaît au pouvoir macronien. La Russie, comme à son habitude, répond du tac au tac en renvoyant la balle au média international de propagande de l'Etat français France 24. 

BASSAM TAHHAN sur la mise en examen de LAFARGE : 'Il faut que François Hollande et Le Drian soient entendus par la justice"


Entretien du 29/06/18 avec Bassam Tahham, géopolitologue. Invité à réagir sur la mise en examen du cimentier Lafarge, il s’interroge sur l’implication de la diplomatie française dans cette affaire où la multinationale franco-suisse est soupçonnée d’avoir financé l’Etat Islamique en Syrie.

Voir aussi :
Affaire Lafarge : «Le gouvernement français était impliqué, le programme était de renverser Assad» [BASSAM TAHHAN] : LIEN

Soutien de la république aux terroristes en Syrie via le cimentier Lafarge. L'ex ministre FABIUS dans le viseur de la justice [Enfin!] : LIEN

Bachar Al Assad répond à Macron : la France soutient le terrorisme en Syrie : LIEN

jeudi 28 juin 2018

Croissance en panne, lendemains qui déchantent ?


La croissance française s’annonce modeste pour 2018, contrastant avec une année 2017 marquée par la reprise. Une mauvaise surprise qui pourrait compromettre la réussite du programme d’Emmanuel Macron ?

Les Chroniques de Jacques Sapir
Avec David Cayla, membre des Économistes atterrés et maître de conférences à l’université d’Angers, et Josse Roussel, docteur en sciences de gestion et professeur à la Paris School of Business.
Une émission co-animée par Clément Ollivier et préparée avec Jean-Baptiste Mendès.

ROYALISTE EN 2018 ?


Un reportage de Vincent Lapierre

La vérité sur la (soi-disant) fin de la crise de la dette grecque


Les médias européistes (pléonasme) claironnent à qui veut l'entendre que "Ayé, grâce à l'ingéniosité sans limites des commissaires bruxellois, la Grèce est enfin sauvée et désormais sur la voie royale d'un avenir radieux débarrassé des problèmes de dette abyssale". En gros, les oiseaux de mauvais augure souverainistes (pléonasme) peuvent aller se rhabiller, le génial Moscovici et ses potes surpayés de la commission leur ont réglé leur compte.

Mais, est-ce vraiment si sur ?

jeudi 21 juin 2018

USA : Nouvelles photos choquantes de familles de migrants dans des cages! Mince alors, c'était en 2014 sous Obama...


Comment mieux illustrer l'indignation sélective des médias dès qu'il s'agit de dénigrer Trump qu'en ressortant cet article illustré du Daily Mail daté du 12 Juin 2014 ?

A l'époque, Obama est au pouvoir et Donald Trump fait de la télé-réalité. Avez-vous le souvenir d'une campagne médiatique d'indignation telle que celle qui est en train de se produire depuis deux jours ?

Pourtant, quelqu'un peut-il m'expliquer en quoi les photos qui circulent aujourd'hui seraient plus choquantes que celles-ci prises en 2014 à la frontière mexicaine ?

Voir l'article (en anglais) et la série de photos complète : LIEN

mercredi 20 juin 2018

Affaire Mamoudou : Toute la vérité sur l'ignoble complot [Vidéo Choc!]


Un parfait résumé de ce que je pense de ce piège à idiots utiles qui sera sans le moindre doute utilisé très bientôt par le pouvoir pour justifier la future loi "anti-Fake News" servant à contrôler l'opposition sur les réseaux sociaux.
Une vidéo de l'excellent youtubeur Trouble Fait, à voir, revoir et partager sans modération.

lundi 18 juin 2018

dimanche 17 juin 2018

Alekseï Pouchkov: la loi fake news «utilisée à des fins de guerre informationnelle»


Loi sur la «manipulation de l’information», désinformation autour des dossiers ukrainien et syrien, relations États-Unis – Union européenne sur fond d’accord sur le nucléaire iranien, sans oublier la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un à Singapour.
Alekseï Pouchkov, sénateur russe et Président de la commission sénatoriale sur les médias, aborde à notre micro les points chauds de l’actualité, tant nationale qu’internationale.

samedi 16 juin 2018

L'Italie : nouveau cauchemar de Bruxelles ? avec Jacques Sapir


Depuis le 1er juin, un nouveau gouvernement italien s'est constitué, non sans mal, sous la houlette de Giuseppe Conte. Il est composé notamment des deux formations politiques arrivées en tête aux dernières élections générales de mars dernier : la Lega et le Mouvement 5 étoiles.

Une des premières décisions de Matteo Salvini, patron de la Lega mais également ministre de l'Intérieur italien a été de refuser d'accueillir les 629 clandestins repêchés par l'Aquarius, le bateau de l'association immigrationniste SOS Méditerranée, financée par George Soros.

Après avoir bouleversé l'échiquier politique du pays, les dernières élections générales vont donc bel et bien bousculer les habitudes du siège de l'Union Européenne à Bruxelles. Une première pour un pays fondateur de l'UE.

Jacques Sapir est notre invité. Il est économiste, spécialiste des questions monétaires et auteur de nombreux ouvrages, dont Souveraineté, démocratie et laïcité, publié chez Michalon et L'Euro contre la France, l'Euro contre l'Europe, aux éditions du Cerf. Vous pouvez également retrouver son blog Russeurope hébergé sur lescrises.fr.

http://www.tvlibertes.com/

Davos, Bilderberg, G7 : « La démocratie est antinomique avec ce gouvernement des élites mondialisées »


Davos, Bilderberg, G7, ces trois réunions mêlant politique et business ont eu lieu récemment. Au-delà des théories du complot florissant sur les réseaux sociaux, qu’en est-il en réalité de ces réunions? Sébastien Cochard, ancien diplomate français aux États-Unis, est l’invité du Désordre mondial pour évoquer cette réalité.

jeudi 14 juin 2018

L'heure de la démondialisation ?


La décroissance est à la mode. La mondialisation est-elle un modèle dépassé ? Pour en parler, Jacques Sapir, économiste; et Philippe Moreau Defarges, politologue.

L'Italie ne ratifiera pas le Ceta, l'accord de libre-échange avec le Canada


L'Italie n'entend pas ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (Ceta), estimant qu'il ne protège pas suffisamment les appellations d'origine contrôlée, a annoncé jeudi le nouveau ministre italien de l'Agriculture.

"Nous ne ratifierons pas l'accord de libre-échange avec le Canada parce qu'il ne protège qu'une petite partie de nos AOP (appellations d'origine protégée) et de nos IGP (indications géographiques protégées)", a expliqué Gian Marco Centinaio, dans un entretien à La Stampa.

Des doutes communs

"Nous demanderons au Parlement de ne pas ratifier ce traité et d'autres similaires au Ceta. Tout ceci est prévu dans le contrat de gouvernement", conclu entre la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), majoritaires au Parlement, a-t-il précisé.

"Il s'agit pas seulement d'une position des souverainistes de la Ligue mais les doutes sur cet accord sont communs à de nombreux collègues européens", a encore noté Gian Marco Centinaio, qui est membre de la Ligue de Matteo Salvini.

Ce traité suscite notamment de vives polémiques en France, où ses adversaires mettent en garde contre les risques sanitaires et environnementaux qu'il pourrait entraîner.

Aquarius : l'Italie exige des excuses de la France


Le ton monte entre Paris et Rome, en pleine cacophonie européenne sur la question migratoire.…

mercredi 13 juin 2018

Le rappeur Médine est-il islamiste ?


Une question que se posent beaucoup de gens (on m'a reproché de l'avoir qualifié de "pro-djihadiste").
La Chronique Politique apporte quelques éclaircissements sur la question. A vous de juger...

Sommet de Singapour : «Il est anormal et dangereux qu’une seule puissance dicte sa loi au monde» + [MàJ : Itw TVL sur l'Iran]


Entretien du 12/06/2018 avec Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale. Après le sommet entre Pyongyang et Washington, Alain Corvez estime que Kim Jong-un est parvenu à imposer ses conditions et que la dénucléarisation ne se fera qu'au prix de concessions américaines.

[MàJ : 18H30]

Qu'il s'agisse de la guerre en Syrie ou des accords sur le nucléaire, l'Iran est au cœur de l'actualité internationale. A peine rentré d'un voyage dans la nation perse, le colonel Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale et ancien conseiller aux ministères de l'Intérieur et de la Défense, nous livre un décryptage implacable : la France n'a aucun intérêt à voir l'Iran mise au ban du monde.

L'objectif de Bruxelles est de punir le Royaume-Uni en sabordant le Brexit pour décourager les autres pays de l'imiter


Entretien du 13/06/2018 avec John Laughland, spécialiste en géopolitique. Invité du JT de RT France il estime que l’Union européenne tente de saborder le Brexit, et revient sur les conséquences que le départ de la zone euro pourrait avoir sur l’économie britannique.

Affaire Médine : Faut-il raser le Bataclan ?


Pour le blogueur algérien Aldo Sterone, le Bataclan devrait être rasé et devenir un lieu de mémoire.

Pour ma part, étant un partisan absolu de la liberté d'expression, le problème n'est pas qu'un rappeur pro-Djihadiste se produise au Bataclan mais qu'il ait tellement de succès qu'il a fallu rajouter une date...

PS :  La vidéo de Médine intitulée "Bataclan" approche les 3 millions de vues sur Youtube.

lundi 11 juin 2018

«Parti néo-nazi et antisémite» : la venue d'Andry Parouby à Paris indigne des députés


Au micro de RT France, plusieurs députés ont commenté la venue en France du président du Parlement ukrainien, co-fondateur du Parti social-nationaliste d'Ukraine. Le président de l'Assemblée évoque de son côté un fonctionnement institutionnel normal.

Xavier Moreau de retour du Donbass : Situation à la veille de la coupe du monde de football


Xavier Moreau pour stratpol.com
18 mai 2018
La DNR fonctionne comme un Etat et garantit les minima sociaux
Les autorités de la DNR attendent sereinement les provocations kiéviennes pendant la coupe du monde football. Vladimir Poutine a envoyé un message clair en cas de provocations ukrainiennes.

samedi 9 juin 2018

Observons comment les amis ukrainiens de BHL évacuent un camp de Roms près de Kiev [VIDEO]


Titre de la vidéo (traduction google de l'ukrainien) : Une équipe nationale a évacué le camp des Roms dans le parc Goloseïevsky. Source : Chaine Youtube : Euromaydan

Rappel : Les gens que l'on voit dans cette vidéo sont des activistes nationalistes ukrainiens pro-UE et anti-russes issus du mouvement "Euromaydan" qui renversa le pouvoir du président élu Ianoukovitch à Kiev en 2014, lors du mouvement dit "de la place Maïdan" qui fut activement soutenu par des "intellectuels français" comme Bernard Henry Levy, Raphaël Glucksmann entre autres. (Voir photo ci-dessous)

“Je n’ai pas vu de néo-nazis, je n’ai pas entendu d’antisémites, j’ai entendu au contraire un mouvement incroyablement mûr, incroyablement déterminé et très profondement libéral." Bernard-Henry Levy

vendredi 8 juin 2018

Indonésie : un orang-outan attaque le bulldozer qui rase sa forêt


Un orang-outan qui se bat contre un bulldozer dévastant sa forêt ? Les images sont hallucinantes. Pourtant, International Animal Rescue (IAR), qui milite pour la préservation de la vie sauvage en Indonésie, est formelle : « De telles scènes sont de plus en plus fréquentes en Indonésie. »...

jeudi 7 juin 2018

«Y aura-t-il une troisième guerre mondiale ?» : la réponse de Vladimir Poutine


Un téléspectateur a demandé ce 7 juin à Vladimir Poutine si, dans le contexte des sanctions et des nombreux contentieux avec l'Occident, il y avait une menace de troisième guerre mondiale. Le président russe a répondu en citant Albert Einstein.

mercredi 6 juin 2018

Ukraine : L'organisateur du faux meurtre d'un journaliste participe à la commission d’enquête accusant la Russie sur le crash du vol MH17


Le chef des renseignements ukrainiens (SBU) qui a organisé la fake news de l'assassinat bidon du journaliste anti-Poutine Babchenko, est membre de la "Joint Investigation Team" (Commission d'Enquete Conjointe) qui a récemment accusé la Russie d'avoir abattu l'avion de ligne malaisien MH17 en 2015 au-dessus du Donbass...

C'est d'ailleurs le même personnage qui nous livrait en 2016 cette révélation inoubliable :

mardi 5 juin 2018

L'armée syrienne découvre encore un autre camp d'entrainement pour enfants terroristes de Daech


Y aura-t-il des jeunes "diplomés" bientôt de retour en France ?

Les raisons du rapprochement Russie-Autriche


Entretien du 05/06/2018 avec Gilles Rémy, président du groupe CIFAL. Invité du JT de RT France, il explique les dessous de la visite de Vladimir Poutine en Autriche, dans un contexte européen en pleine mutation.


Le président russe Vladimir Poutine et le chancelier autrichien Sebastian Kurz signent un nombre de documents après leurs négociations bilatérales et délivrent une déclaration commune ce 5 juin, à Vienne.

Italie : Giuseppe Conte face au parlement


Le nouveau chef du gouvernement a tenu son premier discours de politique générale avant le vote de confiance au Parlement…

samedi 2 juin 2018

Sanctions contre Moscou : « Paris en souffre plus que Berlin »


Les chroniques de Jacques SAPIR

Mamoudou Gassama : un héros entre récupération politique et complotisme [Décryptage]


Pas un journal, pas une radio ni une chronique sans en parler... Tout le monde connaît désormais le nom de Mamoudou Gassama. Il est le sauveur de Raphaël, un petit garçon de 4 ans, tombé de son balcon dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

A peine redescendu de l'immeuble, la presse s'est emballée pour porter aux cieux le nouveau héros idéal. En effet, Mamoudou Gassama est Malien et clandestin. Dès lors, la machine s'est emballée. Le président Emmanuel Macron le convie à l'Elysée, régularise sa situation et lui promet la naturalisation.

Comment cette affaire est-elle devenue la Une de tous les médias? Comment a-t-elle été récupérée par les politiques? Quel rôle ont joué les journalistes ? Comment naissent les théories du complot ?

Laurent Obertone, l'auteur de très nombreux ouvrages dont les succès de librairie La France Orange Mécanique et la France Big Brother, nous expliquera les rouages d'une machine de propagande bien rodée...

TVL

mardi 29 mai 2018

[SYRIE] Le matériel des Casques Blancs utilisé pour construire les "canons de l'enfer" terroristes?


La scène est filmée quelque part en Syrie. Cette vidéo est régulièrement supprimée de YouTube, ce qui signifie généralement qu'elle touche la cible, dans ce cas la cible, ce sont les "Casques Blancs". #WhiteHelmets.

On peut voir dans cette vidéo, l'équipement des White Helmets utilisé pour construire un "canon de l'enfer" comme ceux qu'utilisent les groupes terroristes (Al Nosra et ses avatars, mais aussi DAECH).

Ce serait donc ainsi que sont utilisées les masse considérables d'argent collectées au profit de cette organisation "humanitaire" ?

Voir Aussi : Syrie :

La preuve de l'utilisation d'enfants comme boucliers humains par les "rebelles modérés" : goo.gl/PQtDsM

[SYRIE] Exemple de mise en scène flagrante des Casques Blancs : https://goo.gl/7GfhaL

Roger Waters dénonce les faux "Casques Blancs" et la propagande pour les bombardements en Syrie : https://goo.gl/pTqJyz

PIERRE LE CORF DIT TOUTE LA VÉRITÉ SUR LA SYRIE, LA FRANCE, LES CASQUES BLANCS ET LES RÉFUGIÉS : https://goo.gl/xa5ob1

ALEP : Pierre Le Corf visite le QG des CASQUES BLANCS, OSCARS à HOLLYWOOD  : https://goo.gl/ExyHrF

Syrie : Pierre Le Corf révèle la vérité sur les ONG "humanitaires" en zone rebelle à Alep : https://goo.gl/xNf6hx

Mathieu Bock-Côté: « On assiste en Occident à la fin de la démocratie apaisée »


Pour Mathieu Bock-Côté, sociologue, chargé de cours à HEC Montréal, auteur de  « Le nouveau régime »( Boréal, 2017), la violence est la symptôme de la désagrégation de notre société.

lundi 28 mai 2018

Affaire Mamoudou Gassama : le règne de l’émotion


La vague d'hystérie collective qui a traversé le pays suite à l'affaire Mamoudou Gassama m'a inspiré quelques réflexions sur la récupération politique et le raz-de-marée médiatique suscités par certains actes héroïques mais pas tous, ainsi que sur le fait de sembler considérer, comme ceux qui exigent sa naturalisation immédiate, qu'une personne aussi courageuse ne saurait rester un "simple malien" et devrait accéder illico au statut supérieur de "citoyen de la république", sans même se demander s'il en a envie. Une forme d'insulte aux maliens, selon moi.
Dans le même état d'esprit un brin dubitatif, le youtubeur algérien Aldo Sterone nous livre une analyse à sa façon de cet événement pas si anodin qu'il en a l'air. (Bertrand Riviere)

Crise politique en Italie : la colère de la Ligue du Nord et du Mouvement 5 étoiles


Le garde-chiourme de la commission européiste en Italie, l'ignoble Matarella, s'assoie sur le choix démocratique du peuple et refuse le nouveau gouvernement d'alliance M5S/Lega pour obéir à ses maître-chiens bruxellois. Cette décision inique ouvre donc la voie à de nouvelles élections législatives. Une fois de plus, la soi-disant Union "européenne" fait la démonstration éclatante de son caractère anti-démocratique. Si les peuples ne votent pas dans le sens fédéraliste de la commission, soit on contourne leur vote avec la complicité des parlementaires locaux (France, référendum de 2005), soit on fait revoter jusqu'à ce qu'ils se soumettent et votent "comme il faut".
Combien de forfaitures dans ce genre pourront-ils encore perpétrer avant que les peuples d'Europe ne se révoltent.
Nous allons voir ce qui va se passer en Italie...

samedi 26 mai 2018

Alain Corvez : «C'est Kim Jong-un qui a amené Trump à négocier, et pas l'inverse»


Entretien du 26/05/2018 avec Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale. Réagissant à l'annonce de Donald Trump de peut-être revenir sur sa décision d'annuler sa rencontre avec Kim Jong-un, Alain Corvez analyse sur la plateau de RT France la situation dans la péninsule coréenne, et les coups diplomatiques du dirigeant nord-coréen. Il évoque l'ambition de rapprochement entre les deux Corées et le «fin doigté» de Kim en ce qui concerne sa force de dissuasion nucléaire.

Poutine, le maître du jeu mondial ? [Pierre-Yves Rougeyron]


Accord sur le nucléaire iranien, affaire Skripal, Syrie, ou Ukraine, l'actualité internationale a rythmé  la courte visite d'Emmanuel Macron en Russie. Il faut dire qu'un an après la première rencontre entre les présidents russe et français au Château de Versailles, Vladimir Poutine, fraichement réélu, a accueilli son homologue en position de force.

Pour ce match retour, la France était l'invitée d'honneur du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, un événement qui permettait de repenser les relations entre Moscou et Paris souvent entravées par les différents wagons de sanctions.

Pierre-Yves Rougeyron, fondateur du Cercle Aristote et directeur de la publication de la revue Perspectives libres revient avec nous sur l'actualité internationale où Vladimir Poutine semble de plus en plus s'imposer.

[MàJ : 19h00]

S'il y a un désir de gâcher les relations avec la Russie, nous pouvons être accusés de tous les péchés mortels, ce qui arrive souvent. C'est une position très dangereuse. Cela détruit les relations internationales. Il y a des limites, vous savez, on ne peut pas franchir la ligne rouge.
Vladimir Poutine

Le pétrole est-il condamné à disparaître ? JACQUES SAPIR | FRANCIS PERRIN


La transition écologique est sur toutes les lèvres mais parviendra-t-on à se passer complètement de pétrole ? Comment faire face à l’augmentation de sa consommation à l’échelle mondiale ? D’ailleurs, combien en reste-t-il ?

Les Chroniques de Jacques Sapir
Avec Francis Perrin, spécialiste des questions énergétiques à l'OCP Policy Center et directeur de recherche à l'IRIS.

vendredi 25 mai 2018

Olivier Berruyer : «Souvent Macron varie, bien fol est qui s'y fie»


Le rédacteur en chef du site Les Crises, Olivier Berruyer, juge les paroles d'Emmanuel Macron lors de sa visite en Russie «fortes, intéressantes et encourageantes». Toutefois, il juge qu'Emmanuel Macron «parfois, manque un peu de cohérence».

Poutine à Macron : « Emmanuel, il ne faut pas avoir peur! »



Syrie : Les avions de la coalition bombardent les positions syriennes qui luttent contre DAECH



La coalition dirigée par les Etats-Unis a frappé jeudi des positions du régime dans l'est de la Syrie faisant 12 morts dans une région où les deux camps combattent séparément les jihadistes, a indiqué une ONG

L'agence de presse officielle syrienne Sana a confirmé les frappes tout en disant qu'elles n'avaient provoqué que des dégâts matériels. A Washington, un porte-parole du Pentagone a dit n'avoir "aucune information" pour étayer ces affirmations.

La coalition internationale intervient dans le pays en guerre depuis 2011 pour combattre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Mais elle a aussi frappé des forces du régime de Bachar al-Assad ces dernières années.

Jeudi, ses avions ont touché des positions de l'armée au sud de Boukamal, une ville à quelques kilomètres de la frontière irakienne, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins 12 combattants non syriens ont été tués, a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, sans pouvoir préciser leur nationalité. Des combattants iraniens, libanais et irakiens combattent aux côtés du régime dans ce secteur.

Trois véhicules ont été en outre détruits, a-t-il ajouté.

- "Déconfliction" -

Une source militaire citée par Sana a confirmé que des positions du régime entre Boukamal et Hmeimeh avaient été visées "dans une attaque des avions de la coalition américaine".

Boukamal et Hmeimeh se trouvent dans la province orientale de Deir Ezzor, où les troupes prorégime d'un côté et la coalition internationale et les Forces démocratiques syriennes (FDS, une coalition dominée par les Kurdes) de l'autre mènent des offensives distinctes contre l'EI.

La coalition internationale soutient les FDS dans leur combat contre l'EI qui a perdu l'essentiel du territoire qu'il contrôlait depuis 2014 en Syrie et en Irak voisin. Mais le groupe jihadiste reste présent dans des zones désertiques à cheval entre les deux pays, notamment dans la province de Deir Ezzor.

Une ligne dite de "déconfliction" qui longe le fleuve Euphrate, en place depuis 2017, est destinée à empêcher tout affrontement entre les prorégime à l'ouest du fleuve et les FDS à l'est.

- Jihadistes sur place ? -

Selon une source militaire au sein des forces prorégime, les frappes ont ciblé deux positions près d'une ligne de front avec l'EI. "Il n'y a aucun Iranien ou Libanais parmi les victimes", a-t-elle dit sans autre détail.


Il était difficile de dire dans l'immédiat si des jihadistes se trouvaient dans la zone au moment des frappes.

Le régime a envoyé des renforts sur place, selon l'OSDH.

En février, des bombardements de la coalition dans la province de Deir Ezzor ont tué au moins 100 combattants du régime et alliés, dont des Russes, en représailles à une attaque contre des positions des FDS.

Et en septembre 2016, des frappes sur des positions militaires du régime, également dans l'est du pays, ont coûté la vie à plus de 60 soldats syriens. La coalition a alors indiqué avoir pris les forces du régime pour des jihadistes.

Avec l'aide militaire de son allié russe intervenu en 2015 dans le conflit, le régime a repris aux jihadistes et aux rebelles plus de 60% du territoire.

Lundi, les troupes gouvernementales ont évincé l'EI de son dernier réduit dans la région de Damas.

Plus d'un millier de jihadistes ont été évacués de cette zone vers la "badiya" (désert en arabe) qui s'étend du centre de la Syrie aux frontières orientales avec l'Irak.
Mardi, selon l'OSDH, 26 membres des forces progouvernementales ont été tués dans une attaque de l'EI sur leurs positions dans cette région désertique.

mardi 22 mai 2018

La relation Poutine Macron à la veille du forum de Saint-Pétersbourg

Emmanuel Macron a l'occasion de mettre fin à une série d'échecs sur la scène internationale les 24 et 25 mai prochains à Saint-Pétersbourg.

Sanctions contre l’Iran : « la justice américaine s’est donnée un droit d’extraterritorialité »


Comment la France et en général, les Européens peuvent-ils riposter à l'unilatéralisme américain? Les grandes entreprises françaises comme Total et PSA, devront-elles réellement se retirer du marché iranien pour se plier aux diktat de Washington?

dimanche 20 mai 2018

Corvez et Cheminade décryptent "le logiciel néo-conservateur de Macron"


Face à une situation internationale qui ne cesse de s’aggraver, suite aux frappes occidentales contre la Syrie, à la volonté de Trump et des ses alliés israéliens et saoudiens de faire la guerre à l’Iran, et à la tentation occidentale de déclarer la guerre à la Russie et à la Chine pour défendre leur suprématie, Jacques Cheminade et Alain Corvez ont décidé d’échanger pour présenter une vision d’avenir pouvant créer les conditions de la paix.

Comment Macron, May, Merkel, Trump, pourraient-ils défendre la paix, prisonniers qu’ils sont du logiciel néo-conservateur et géopolitique de la guerre ? C’est tout le dilemme que posent ces deux gaullistes dans cette vidéo tournée le lundi 7 mai 2018.

Intervenants :
Jacques Cheminade, ancien candidat présidentiel
Alain Corvez, consultant en stratégie internationale

Le grand secret du Ministère des Affaires Etrangères ukrainien


Suite de la vidéo "Un ukrainien à Hambourg" : LIEN
Trad. Thalie Thalie

samedi 19 mai 2018

[Gazage en Syrie 5/5] – A quoi a servi tout ce bordel ?


Trouble Fait
Voir les épisodes précédents : 1/5 : LIEN - 2/5 : LIEN - 3/5 : LIEN - 4/5 : LIEN

Voir aussi :
ALEP : Pierre Le Corf visite le QG des CASQUES BLANCS, OSCARS à HOLLYWOOD le 10.03.2017 [Vidéo] : LIEN

La population de Damas privée d'eau potable depuis 13 jours par les rebelles. Silence des médias. [MàJ : Les "casques blancs" impliqués.] : LIEN

Syrie : Une journaliste britannique révèle la gigantesque intox médiatique sur Alep : LIEN

Qui sont les Casques blancs ? : LIEN

Israël–Gaza, Trump et Macron face à un conflit insoluble [Pierre Conesa]


Tous les ans, les Palestiniens célèbrent la Journée de la Terre, lors d'une marche du retour. Cette année, pour le 70e anniversaire du départ des Palestiniens du territoire en 1948, la marche du retour devait avoir lieu du 30 mars au 15 mai, à la frontière entre Gaza. Dès le premier jour, de violents heurts ont éclaté. A une situation déjà explosive, s'ajoutent les décisions politiques de Donald Trump. Le déplacement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem le 14 mai a été émaillé de nouvelles manifestations. Près de 60 Palestiniens sont morts et plus d'un millier de manifestants sont blessés. Les tensions sont à leur comble.

Quelles sont les réactions de la communauté internationale ? Quelle est la position d'Emmanuel Macron ? Quelle partition joue Donald Trump ?

Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense et auteur de la Fabrication de l'Ennemi, et de Hollywar, Hollywood, arme de propagande massive, chez Robert Laffont.
TVL

vendredi 18 mai 2018

Conférence de presse d'Angela Merkel et Vladimir Poutine à Sotchi


Le président russe et la chancelière allemande s'adressent conjointement à la presse depuis Sotchi, dans un contexte international particulièrement chargé, notamment sur fond de tensions entre Washington et l'Europe quant à l'accord iranien.

Skripal sort de l’hôpital : «Il est temps qu'enfin, toute la lumière soit faite sur cette affaire»


Entretien du 18/05/2018 avec Benoît Quennedey, expert en relations internationales. Sergueï Skripal étant sorti de l'hôpital, Benoît Quennedey juge qu'il est temps de dépassionner le débat, et que peut-être les accusations «à l'emporte-pièce» du Royaume-Uni envers la Russie doivent être suivies d'excuses, si une enquête internationale tire des conclusions différentes de celles initialement soutenues par le gouvernement britannique.

Iran : la Commission européenne a lancé la procédure pour bloquer les sanctions américaines (officiel)


La Commission européenne a déclenché vendredi la procédure de blocage des sanctions américaines visant à protéger les entreprises européennes après le retrait des États-Unis de l'accord sur le programme nucléaire iranien. Ce retrait s'accompagne d'une menace réelles de sanctions des entreprises du Vieux Continent qui continueraient à commercer avec le régime iranien.

Ces mesures de blocage entreront en vigueur dans un délai de deux mois, à moins que le Parlement européen et les États membres ne rejettent cette proposition.

Ce processus avait été conçu dans les années 1990 alors que Washington voulait pénaliser les entreprises européennes qui commerçaient avec Cuba mais ces contre-mesures n'avaient jamais été formellement mises en œuvre. (Euronews)

Tensions UE-Washington : «La décision de Trump est un triple camouflet pour les Européens»


Entretien du 17/05/2018 avec John Laughland, expert en relations internationales. Invité du JT de RT France, il décrypte les récentes passes d'armes entre Washington et Bruxelles au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien.

«Les diplomaties occidentales n’ont même plus le souci de cohérence»


Armes chimiques en Syrie : Régis Chamagne, ancien colonel, et ancien stratège de l’armée de l’air française dénonce une mise en scène.

Voir aussi :
Syrie : Encore une "attaque chimique du régime", de qui se moquent les médias ? : LIEN

L'armée syrienne entre dans la Ghouta orientale libérée [IMAGES CENSURÉES DANS LES MÉDIAS] : LIEN

Affaire Lafarge : «Le gouvernement français était impliqué, le programme était de renverser Assad» [BASSAM TAHHAN] : LIEN

Macron - CARABISTOUILLE (REMIX) : LIEN

Macron - CARABISTOUILLE (REMIX)


Perlinpinpin et carabistouilles

Hollywood, propagande, soft power et divertissement [Pierre CONESA]


Quels sont les liens entre la machine Hollywood et le pouvoir américain ? Quel récit national entretient le cinéma aux États-Unis ? Comment Hollywood fabrique l’ennemi ?

Avec Pierre Conesa, l’auteur de "Hollywar: Hollywood, arme de propagande massive".

jeudi 17 mai 2018

[Gazage en Syrie 4/5] – L’intervention héroïque de la Coalition



Voir aussi :
Syrie, mensonges et crimes d'état avec Richard Labévière : LIEN

Alain Corvez : "Cette guerre est voulue par les occidentaux pour masquer leurs échecs stratégiques" : LIEN

La réalité du conflit syrien expliquée à JJ Bourdin par Caroline Galactéros, spécialiste en géopolotique : LIEN

PIERRE LE CORF EST-IL MEDIUM ? : LIEN

Pourquoi ceux qui pleurent sur les 'rebelles' de la Ghouta se fichent-ils de cette jeune fille ? : LIEN

Vincent Lapierre : LA LIBERTÉ D'INFORMER EN RÉPUBLIQUE [2018]


Le 13 mai 2018 avait lieu la manifestation "Un an de Macron, ça suffit !" appelant à "l'unité" contre Macron et sa politique de "casse sociale". Tous les Français étaient ainsi appelés à manifester place de la République., à Paris. Tous ? Pas vraiment. Vincent Lapierre et son équipe l'ont constaté à leur dépens...

Hervé Juvin : France : le moment politique


Le vice président de Géopragma, Hervé Juvin présente son dernier ouvrage :”France, le moment politique : Manifeste écologique et social”. ( TV Libertés)

mardi 15 mai 2018

[Gazage en Syrie 3/5] – Une attaque chimique réelle ou fabriquée ?



Voir aussi :

Voici "l'armoire à pharmacie" des Casques Blancs [reçus à l'Elysée + Oscars à Hollywood] par PIERRE LE CORF : LIEN

Une députée démocrate accuse le gouvernement Obama de livrer des armes à Daech : LIEN

Les Etats-Unis n'ont aucune preuve de l'utilisation de sarin par le gouvernement syrien [J. Mattis . Ministre de la Defense US] : LIEN

"L'enquête sur les attaques chimiques en Syrie a été sabotée" - ambassadeur russe à l'ONU : LIEN


La gauche a-t-elle un avenir ? [Débat sur POLONY TV]


"Droit de question" avec JF Kahn, Henri Weber et Basile de Koch...
De Polony Tv en partenariat avec Causeur

lundi 14 mai 2018

Ambassade US à Jérusalem : Richard Labevière et Richard Abitbol confrontent leur analyse


A l'occasion du 70ème anniversaire de la proclamation de l'Etat d'Israël, l'ambassade US est inaugurée à Jérusalem, sur fond de violences. Pour RT France, Richard Labevière et Richard Abitbol confrontent leur analyse de la situation au Proche-Orient.

dimanche 13 mai 2018

Découvrez ce que cache la page Facebook privée du consul ukrainien à Hambourg (âmes sensibles s'abstenir)


Une vidéo d'Anatoly Shary, journaliste ukrainien en exil aux Pays-Bas, opposant au régime pro-UE de Petro Porochenko. (Trad. Thalie Thalie)

Voir aussi :
Ukraine : Des élus libres et des salariés heureux [VOSTFR] : LIEN

La vérité sur l'Ukraine exposée au parlement européen par une avocate ukrainienne : LIEN

Bureau du ministère ukrainien de l'intérieur - Département de Kiev : LIEN

Comme le magazine "Elle", le Guardian "glamourise" les néo-nazies ukrainiennes (Vidéo Sous-titrée français) : LIEN

Reportage-choc sur les exactions de l'armée ukrainienne : LIEN

L'Ukraine, la Crimée et les juifs : LIEN


Nouvelle tactique : Une militante des FEMEN utilise un bébé pour manifester sur la Place St Pierre de Rome


Un activiste FEMEN topless a tenté d'allaiter un bébé sur la place Saint-Pierre, dans la Cité du Vatican, dimanche. Elle a été rapidement arrêtée par la sécurité et emmenée loin de la zone malgré ses protestations. (Ruptly)

[Gazage en Syrie 2/5] – Des ONG "habituellement fiables" (Casques Blancs, SAMS, UOSSM)


Trouble Fait

Voir aussi :
La vidéo complète de la visite du centre des Casques Blancs par Pierre Le Corf : LIEN

[Gazage en Syrie 1/5] – Des preuves "irréfutables" : LIEN

Une journaliste britannique révèle la gigantesque intox médiatique sur Alep : LIEN

Tu meurs horriblement lors d'une fausse attaque au Gaz Sarin du "régime"... : LIEN

Roger Waters dénonce les faux "Casques Blancs" et la propagande pour les bombardements en Syrie : LIEN

[SYRIE] Exemple de mise en scène flagrante des Casques Blancs : LIEN

vendredi 11 mai 2018

[Gazage en Syrie 1/5] – Des preuves "irréfutables"


... Et alors, la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu ...

Voir aussi : 
[INCROYABLE] La journaliste de CNN qui détecte les armes chimiques en reniflant un cartable! : LIEN 

Les médias allemands plus prudents que les français sur la véracité de l'attaque chimique de Douma [Vidéo ZDF] : LIEN

Un reporter russe a retrouvé Hassan, victime de l'attaque chimique présumée de Douma : LIEN

Exemple de mise en scène flagrante des Casques Blancs : LIEN

jeudi 10 mai 2018

Sanctions économiques contre l'Iran : «La France est une des premières cibles»

De quels pays proviennent les tweets des soutiens de DAECH sur Twitter ?

Cliquer sur l'image pour l’agrandir
Si on observe, même attentivement, le résultat de cette étude du très sérieux Brooking Institute sur l'origine déclarée des tweets postés sur le réseau social de l'oiseau bleu, on peine à y trouver la moindre trace de l'Iran...

Pourtant, en écoutant le discours de Donald Trump justifiant la mise au panier de l'accord sur le Nucléaire iranien, je pensais trouver l'Etat Perse en bonne place...

Par contre, les Etats-Unis sont biens placés, au pied du podium, se faisant souffler la 3eme place par l'IraK...

Le Royaume-Uni se taille une place honorable. Les pro-djihadistes français, par contre, ont l'air d’être au courant de l'intense surveillance d'internet qui règne dans notre beau pays de Liberté et je les soupçonne fortement de rechigner à renseigner fidèlement leur localisation...

mercredi 9 mai 2018

Syrie: deux morts et 14 blessés après une attaque des "rebelles modérés" à Damas


Les terroristes djihadistes présentés par les médias comme de simples "rebelles" continuent de faire des victimes innocentes dans la capitale syrienne, dans l'indifférence des mêmes médias occidentaux, plus prompts à relayer les faux gazages du "régime" mis en scène par l'officine de propagande saoudienne nommée "casques blancs".

Deux civils ont été tués et 14 autres blessés après une attaque des "rebelles" anti-Assad visant des quartiers résidentiels de Damas, selon l'agence de presse arabe syrienne SANA.

La vidéo montre les restes complètement détruits d'une voiture et un pompier pulvérisant encore un bus brûlé sur la place Al-Maysat, ainsi qu'une voiture endommagée et une rue couverte de débris sur la place Al-Marjeh.

Frédéric Pichon décrypte le discours de Trump sur l'accord nucléaire iranien : "Trump mélange un peu tout"


Entretien avec Frédéric Pichon, spécialiste du Moyen-Orient. Réagissant à chaud à la décision de Trump de se retirer du JCPOA, l'accord sur le nucléaire iranien, Frédéric Pichon estime que le président américain a donné des gages à Israël, tout en laissant une porte ouverte à une renégociation.

lundi 7 mai 2018

La vérité sur l'avenir des retraites en France et dans le monde [Olivier Delamarche]


Olivier Delamarche : "La retraite à 80 ans, cela vous pend au nez"

[POLITIQUEMENT INCORRECT] La police américaine est-elle vraiment raciste ?


S'il y a bien un lieu commun concernant les USA, c'est que sa police est violente, raciste et qu'elle tire avant de réfléchir. Les afro-américains seraient les premières victimes de cette violence raciste comme le dénoncent des mouvements citoyens comme Black lives matter (Les vies noires comptent). Mais qu'en est-il au niveau statistique ?

LaChroPol

Sources :
Base de données du Huffington Post:
https://www.washingtonpost.com/graphics/national/police-shootings/

Etude de Roland Fryer:
http://www.nber.org/papers/w22399.pdf
http://www.nber.org/data-appendix/w22399/FINAL_appendix.pdf

samedi 5 mai 2018

Roger Waters : "Le Système est fait pour encourager les sociopathes à prendre le pouvoir et à nous contrôler"

Le co-fondateur de Pink Floyd vient de débuter une nouvelle tournée mondiale. Il se confie à 7 jours BFM sur ses souvenirs du groupe, sa décision de le quitter, et jette un regard très critique sur le monde politique.

Voir aussi :
Roger Waters dénonce les faux "Casques Blancs" et la propagande pour les bombardements en Syrie : LIEN

Alain Juillet (ex-DGSE) : Guerre économique : Qui a désarmé la France ?


Le Samedi Politique avec Elise Blaise :
Espionnages industriels, vol de données, mises sur écoute... Quand on parle d'intelligence économique, on a vite fait de parler des fantasmes d'agent secret.
Qu'en est-il vraiment ? Quelles sont les méthodes employées, dans quel but ? La France est-elle au niveau ?

Alain Juillet, ancien patron du renseignement à la DGSE, et conseiller en intelligence économique auprès du premier ministre Jean-Pierre Raffarin, nous dira tout.

TVL

VOIR AUSSI : 

Autopsie d'une trahison d'état : Comment Macron a vendu Alstom aux américains : LIEN

ALSTOM : Coups bas de l’État au service des entreprises américaines ? : LIEN

Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron : LIEN

vendredi 4 mai 2018

Syrie: Des centaines de mines trouvées portant la marque de l'OTAN [Centre russe de réconciliation pour la Syrie]


Une opération de déminage a vu des centaines d'explosifs exposés mercredi à Douma, suite à la libération de la ville des milices islamistes de Jaysh al-Islam.

Selon le Centre russe de réconciliation pour la Syrie, les démineurs syriens ont jusqu'à présent détecté et désamorcé un total de 1200 mines, 1,5 tonnes de matériel explosif et quatre mille engins explosifs de fabrication artisanale.

Le centre a également signalé qu'un arsenal laissé par les djihadistes comprenait des mines antipersonnel portant les marques des fabricants des pays membres de l'OTAN.

Le processus de déminage de Douma devrait prendre au moins trois mois complets, a déclaré le Centre russe pour la réconciliation des parties adverses en Syrie.

Le ministère russe de la Défense a déclaré que l'évacuation de plus de 21 000 militants et membres de leurs familles a pris fin le 13 avril.

Syrie: l'armée syrienne divise en deux les forces de Daech au sud de Damas


L'Armée Arabe Syrienne (AAS) a déclaré jeudi qu'elle avait fait un gain significatif à al-Hajar al-Aswad en séparant une poche de combattants de l'Etat islamique (EI/DAECH, anciennement ISIS / ISIL) d'un point stratégique clé à seulement quelques kilomètres au sud de Damas, selon l'agence de presse syrienne SANA.

Les unités de l'armée auraient attaqué les tanières fortifiées de Daech à al-Hajar al-Aswad à partir de deux directions accompagnées d'une artillerie précise et de frappes de missiles.


jeudi 3 mai 2018

Fake news, désinformation et Union européenne


Le Brexit, l’élection américaine, l’affaire Cambridge Analytica ont dévoilé des pratiques d’influence jusqu’alors inconnues sur les réseaux sociaux. Pour en débattre, Rachel Marsden recevait François-Bernard Huyghe, spécialiste de communication et de cyberstratégie à l'IRIS.

dimanche 29 avril 2018

[SCANDALE] Quand les Casques Bleus de l'ONU guidaient une patrouille frontalière syrienne dans une embuscade rebelle


Nous sommes en 2012. Les forces autrichiennes de «maintien de la paix» de l'ONU mènent une patrouille frontalière syrienne dans une embuscade à la frontière syrienne du Golan occupé.
Cas images viennent seulement d’être publiées en avril 2018 par un journal autrichien, qui a obtenu la vidéo d'un lanceur d'alerte. L'incident fait actuellement l'objet d'une enquête officielle par le gouvernement autrichien. Les Casques bleus de l'ONU sont retournés en Autriche peu après cet incident, et aucune déclaration officielle n'a été faite si leur retrait était lié à l'événement.

Sur la vidéo (ici sous-titrée en anglais) on peut voir les rebelles en embuscade au dessus de la route filmés par les Casques Bleus, puis arrivent les policiers syriens sur un Toyota blanc, après avoir déjà franchi le checkpoint de l'ONU. L'officier communique alors par radio avec les soldats autrichiens et leur demande si la voie est libre. L'officier de liaison des Casques Bleus lui donne alors le feu vert et l'officier syrien le remercie avant d'avancer tout droit dans le traquenard. On entend les autrichiens se disputer car l'un d'entre eux a peur que des éventuels survivants dévoilent l'affaire. Les policiers syriens se retrouvent ensuite pris sous un déluge de feu et, au grand soulagement du "soldat de la paix" inquiet, aucun d'entre eux ne survivra.

Source

samedi 28 avril 2018

Jim Mattis : «Les Français nous ont renforcé en Syrie avec des forces spéciales»


Le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, a révélé que la France avait envoyé des forces spéciales en Syrie il y a une quinzaine de jours. Côté français, on reste silencieux pour l'instant.

Voir la vidéo de Kevork Almassian publiée depuis quelques jours :
Des troupes françaises sont dans l'Est de la Syrie (Deir ez-Zor) depuis début Avril : LIEN

Macron - Trump : entre coup de com' et coup de grâce avec Michel Drac


Elise Blaise et son invité, l'essayiste et éditeur Michel Drac (Le Retour aux Sources), reviennent sur les cascades d’événements marquants et souvent dramatiques qui ont secoué la planète lors de ce mois d'avril explosif.
De manière judicieuse, Michel Drac met le doigt sur certains faits importants qui ont sont passés inaperçus ces dernières semaines, comme par exemple la signature par l'Allemagne du projet "Northstream II" peu de temps avant l'affaire Skripal et le gazage factice de Douma.


vendredi 27 avril 2018

SYRIE : Reportage russe exceptionnel sur la victoire de l'armée à Qalamoun et l'évacuation des djihadistes vaincus

Les terroristes de Qalamoun qui ont remis leurs armes à l'armée syrienne avaient des nouveaux postes communications radio numériques chiffrées : le PRG4 de Thales. (voir la Vidéo à 1'38")
Pour savoir qui a procuré à des groupes radicaux ces systèmes français de pointe extrêmement onéreux, c'est expliqué ici : LIEN


Le 22 avril 2018, l'opération de reconquête de Qalamoun Est s'est achevée. En l'espace de quatre jours, la division des «forces tigres» a coupé la route d'approvisionnement des "rebelles" près de la ville de Ruhheiba. Suite à cela, les islamistes ont accepté l'ultimatum du légendaire général Suheil Salman al-Hassan et ont remis à l'armée syrienne toutes les armes lourdes et semi-lourdes. Tous les militants et les membres de leurs familles ont été emmenés par des autobus dans le nord de la Syrie. Le 22 avril, le ministre syrien de la Défense, Ali Abdullah Ayyoub, et le général Suheil Hassan ont examiné les trophées saisis.
La suite de la vidéo nous permet de voir l'évacuation des djihadistes occupant la petite ville de Dumeir qui ont décidé de quitter la ville sans aucun combat. Nous pouvons observer le délicat travail de la police militaire russe, qui était la garante de l'accord sur le retrait des "rebelles". En un jour, 1694 personnes ont quitté la ville, dont 394 militants des groupes armés.

Vidéo de la web tv russe ANNA News

[INCROYABLE] La journaliste de CNN qui détecte les armes chimiques en reniflant un cartable!

La bonne vieille méthode de détection des armes chimiques à l'ancienne
Incroyables journalistes de CNN !
On peut dire qu'Arwa Damon est un reporter de guerre intrépide qui n'a vraiment peur de rien. Personnellement, si je me trouvais dans un lieu, et face à des objets suspectés d'avoir été contaminés par des armes chimiques quelconques, ma préoccupation première serait de me munir de toute urgence au moins d'un masque à gaz, voire même d'une combinaison de protection étanche, mais les journalistes comme Arwa Damon ne s'arrêtent pas à ce genre de précaution superflue quand il s'agit de vous convaincre et de vous faire pleurer.

Arwa est d'un courage journalistique hors du commun, quand on lui tend un cartable d’écolier supposément contaminé par les terribles bombes chimiques sensées avoir tué des dizaines de personnes à Douma le 7 Avril, son réflexe instantané est de se précipiter pour fourrer son nez dedans et ainsi confirmer au monde qu'incontestablement ce sont bien des armes chimiques car... ça sent très mauvais (geste et mimique de dégoût à l'appui).

Je pense qu'un tel courage physique devrait mériter au minimum le Prix Pulitzer.

Après cette démonstration magistrale de "journalisme gonzo", Arwa entreprend de nous arracher des larmes avec de déchirantes anecdotes à base de petites victimes (qui gambadent gaiement autour, apparemment parfaitement rétablies) exprimant leur traumatisme en mettant leur poupée dans une boite pour la "protéger" ou bien creusant des "tunnels pour permettre aux fourmis de se mettre à l'abri". Les mimiques d'Arwa nous expliquant tout cela valent aussi leur pesant d'or (ou de cacahuètes, au choix). Quand elle dit :"c'est ainsi que fonctionne l'esprit d'un enfant.", on a vaguement l'impression qu'elle pense aux téléspectateurs qui regardent son "travail"...


Description de la vidéo par CNN : Arwa Damon de CNN parle à des victimes de l'attaque chimique présumée en Syrie quelques heures après que les Etats-Unis et leurs alliés ont lancé des frappes aériennes contre le gouvernement syrien. (ACTIVER LES SOUS-TITRES FRANÇAIS)

CNN, vous méritez bien votre titre de :



Vidéo originale publiée par CNN FNN : LIEN