mardi 28 avril 2020

CORONAVIRUS - Didier RAOULT démonte les théories du "rebond" et de l'immunité de groupe



Selon  le Dr Raoult, l'hypothèse d'un rebond du virus et de l'immunité de groupe (ou immunité collective) sont des "fantasmes de la maladie" dont "on ne sait pas d'où ça sort", le virus devrait s'éteindre de lui-même en zone tempérée à partir de la fin Mai.

Le rapport de l'OMS de 2017 où il est écrit en toutes lettres :
"4. Conclusions et recommandations
(...) Malgré des centaines de millions de doses administrées dans le traitement du paludisme, il n'y a eu aucun cas de mort subite inexpliquée associée à la quinine, la chloroquine ou l'amodiaquine, bien que chaque médicament provoque un allongement de l'intervalle QT / QTc. Malheureusement, il y a relativement peu d'études prospectives des effets électrocardiographiques de ces médicaments."

Source (.pdf) : LIEN

La lumière des ultraviolets pour combattre le coronavirus, un délire de Trump ?


Une entreprise de transports publics à Shanghai se tourne vers la technologie pour désinfecter ses bus quotidiennement. A l'aide de 210 néons d'ultraviolets, la compagnie Yanggao a converti une salle de nettoyage classique en une chambre d'UV, réduisant le temps nécessaire pour une désinfection de 40 à 5 minutes.
L'irradiation sanguine ultraviolette (UBI) a été largement utilisée dans les années 1940 et 1950 pour traiter de nombreuses maladies, notamment la septicémie, la pneumonie, la tuberculose, l'arthrite, l'asthme et même la poliomyélite. Les premières études ont été réalisées par plusieurs médecins aux États-Unis et publiées dans l'American Journal of Surgery. Cependant, avec le développement d'antibiotiques, l'utilisation de l'UBI a diminué et il est maintenant appelé «le remède que le temps a oublié». (trad. Google)
Source : LIEN

L’irradiation de produits sanguins est pratiquée pour éliminer certaines cellules susceptibles d’entraîner une maladie mortelle chez les patients nécessitant une transfusion sanguine. Après ce traitement, ces produits peuvent être administrés aux patients.
Source : LIEN

Une archive de CNN compromettante pour le candidat démocrate Joe Biden disparaît mystérieusement des archives de Google Play


Une archive TV de 1993 renforcerait le témoignage d'une femme accusant Biden d'agression sexuelle (RT France)

L'émission de Larry King du 11 Août 1993 dont on peut voir un extrait dans la vidéo ci-dessus a mystérieusement disparu des archives de l'émission de CNN dans la plateforme Google Play, et la numérotation a même été modifiée. (toutes les émissions de la série sont bien présentes, excepté une seule qui manque, et c'est précisément celle-ci)

La preuve ici : LIEN


dimanche 26 avril 2020

Les services de renseignement face au Covid-19



Les services de renseignement français craignent une radicalisation des mouvements sociaux lors du déconfinement. Mais ont-ils aussi une responsabilité dans la crise du coronavirus? N’ont-ils su anticiper cette débâcle? Éric Denécé, directeur du CF2R, fait le point sur le rôle des services de renseignement face au Covid-19 au micro de Rachel Marsden.

Le COVID19 s'est-il échappé du labo de Wuhan !?

Florian Philippot : "Cest faux de croire que la France a fermé ses frontières, Macron ne l'a JAMAIS fait !"



Le Président des Patriotes remet la réalité factuelle en place sur la question des frontières, ce que la presse subventionnée ne fera jamais.

Signez la pétition pour fermer nos frontières : LIEN

vendredi 24 avril 2020

joelle malade ne peut pas rentrer chez elle..135 euros d amende

Des milliers de respirateurs fabriqués en urgence seraient inadaptés aux malades du Covid-19




Le 17 mars dernier, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, avait déclaré que le masque était «totalement inutile pour toute personne dans la rues» et demandait aux Français n’étant pas porteur du virus de ne pas en porter. Le 22 avril, il encourage fortement le port du masque et affirme qu’il a toujours «plaidé pour l’accès aux masques grand public». Nicolas Vidal, directeur de Putsch Média, réagit à ces propos.

L'interview hypocrite et gênante de Martin Hirsh sur BFM TV. #covid19

De nouvelles données sur le remdesivir de Gilead, publiées par erreur, ne montrent aucun avantage pour les patients atteints de coronavirus. La société voit toujours des raisons d'espérer


Le remdesivir, médicament antiviral de Gilead Sciences, n'a pas réussi à accélérer l'amélioration des patients atteints de Covid-19 ou à les empêcher de mourir, selon les résultats d'un essai clinique tant attendu mené en Chine. Gilead, cependant, a déclaré que les données suggèrent un «avantage potentiel».

Un résumé des résultats de l'étude a été affiché par inadvertance sur le site Web de l'Organisation mondiale de la santé et vu par STAT jeudi, puis supprimé.

«Un projet de manuscrit a été fourni par les auteurs à l'OMS et publié par inadvertance sur le site Web et retiré dès que l'erreur a été constatée. Le manuscrit est actuellement en cours d'examen par les pairs et nous attendons une version finale avant que l'OMS ne commente à ce sujet », a déclaré la porte-parole de l'OMS, Daniela Bagozzi.

La porte-parole de Gilead, Amy Flood, a déclaré que la société estimait que "le post incluait une caractérisation inappropriée de l'étude". Parce que l'étude a été arrêtée tôt parce qu'elle avait trop peu de patients, a-t-elle dit, elle ne peut pas «permettre des conclusions statistiquement significatives». Cependant, a-t-elle déclaré, "les tendances dans les données suggèrent un bénéfice potentiel pour le remdesivir, en particulier chez les patients traités tôt dans la maladie."

Les données (pour plus de détails, voir capture d'écran ci-dessous) seront examinées de près mais sont également probablement imparfaites. L'étude a été interrompue prématurément, ce qui aurait pu affecter les résultats. Le contexte qui serait fourni par un manuscrit complet est manquant et les données n'ont pas été examinées comme cela se produit normalement avant la publication.

Source : LIEN

Le Pr. Didier Raoult sur le Remdesivir : LIEN

Florian Philippot : "Je propose un projet authentiquement révolutionnaire"



Le président des Patriotes souhaite une grande union des souverainistes - Le grand entretien politique de Nicolas Vidal (Putsch)

Coup de colère du dr MARTY contre le Pr Salomon

Masterclass de narcissisme : Macron x Financial Times

jeudi 23 avril 2020

Face à l’incurie du gouvernement, la justice doit passer

La Bajon règle la dette mondiale

I-Média n°295 – Les cités s’embrasent, les médias se taisent

Florian Philippot démonte la mauvaise fois des médias sur Didier Raoult

Le Costa Rica utilise l'hydroxychloroquine pour le traitement du COVID-19


Le Costa Rica utilise l'hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de COVID-19, ont confirmé les experts médicaux du pays.
L'utilisation du médicament au Costa Rica suit les conseils d'experts médicaux de Chine, où le nouveau coronavirus serait originaire.
"Au Costa Rica, nous utilisons l'hydroxychloroquine depuis que nous avons eu une réunion par téléconférence avec du personnel de Chine, du personnel de Shanghai et de Wuhan", a déclaré Mario Ruíz, directeur médical du système de sécurité sociale du Costa Rica (CCSS ou Caja).
«Ce sont eux qui ont assisté à l'urgence survenue en Chine, et l'hydroxychloroquine a ses spécifications et ses doses spécifiques. Grâce à cette aide apportée par la communauté scientifique chinoise et à un manuel de soins thérapeutiques, nous utilisons ces traitements aux doses établies. »

Le Costa Rica a reçu «une quantité substantielle» d'hydroxychloroquine de Novartis, une société pharmaceutique suisse, au début du mois . À l'époque, le CCSS a déclaré qu'il utiliserait le médicament pour traiter les patients et collecter des données cliniques sur son efficacité.

Aux États-Unis et ailleurs, des essais cliniques testent le médicament - plus couramment prescrit pour prévenir le paludisme - chez des patients infectés par le SRAS-CoV-2, selon le CDC.
Le système de santé costaricien n'a pas publié de données comparant les résultats des patients traités par l'hydroxychloroquine à d'autres méthodes, mais il a suggéré des résultats positifs.

"Le médicament s'est avéré efficace chez les patients qui ont été traités actuellement", a déclaré Ruíz la semaine dernière.

Source : LIEN

Courbe du taux de mortalité des malades du Covid-19 au Costa Rica comparée à la courbe mondiale :

Un gouffre gigantesque

Salomon manque de masques mais pas de culot



‪On savait que les ministres mentaient comme des arracheurs de dents, mais leur administration s’est mise au niveau.

vendredi 17 avril 2020

Coronavirus : l'actualité quotidienne avec Laurent Obertone et Philippe Murer



Soutien à TVLibertés qui subit comme nous la censure de Facebook.

Florian Philippot démonte la collusion de l'OMS avec la République Populaire de Chine et les grands laboratoires pharmaceutiques



Selon le président des Patriotes, Trump a raison de s'en prendre à l’Organisation Mondialiste de la Santé qui est totalement rongée par la corruption et les conflits d'intérêts.

Une excellente démonstration avec beaucoup d'informations en peu de minutes (l'inverse d'un discours macronien) sur les turpitudes incroyables de l'OMS et son inénarrable président éthiopien Tedros GhebreYesus.

L'OMS et les masques : "il n’est pas nécessaire de porter un masque car aucun élément n’indique que les masques protègent les personnes qui ne sont pas malades. " OMS le 29 janvier 2020 LIEN

L'OMS et les frontières : “Il a été dit et réitéré très clairement que les restrictions aux voyages et au commerce ne sont pas recommandées par l’Organisation mondiale de la santé”, a souligné un porte-parole de l’agence, Christian Lindmeier, lors d’un point de presse à Genève, alors que l’OMS a déclaré l’urgence internationale face à l’épidémie provoquée par ce nouveau coronavirus" LIEN


Professeur Luc Montagnier : "Le Sars-cov 2 a été modifié en laboratoire avec des séquences du VIH"



Le prix Nobel de médecine  Luc Montagnier émet des hypothèses intéressantes (mais pour l'instant non-vérifiées) sur l'origine du coronavirus sorti soi-disant complètement par hasard du cul d'un pangolin du marché de Wuhan, en tout cas selon la version officielle certifiée "non-complotiste" de rigueur en Macronie Française.


A suivre...

jeudi 16 avril 2020

I-Média n°294 – Macron prend les Français pour des confinés [MàJ : Version complète]

L'OMS a fait taire les médecins qui demandaient des contrôles aux frontières pour arrêter la propagation du coronavirus



L'Organisation mondiale de la santé a empêché les médecins d'exhorter les pays à imposer des contrôles aux frontières pour arrêter la propagation du coronavirus.

Alors que l'organisation exigeait que les pays n'imposent aucun contrôle aux frontières, elle faisait également campagne contre le profilage des voyageurs internationaux afin d'empêcher la «stigmatisation» du peuple chinois.

Nous avons d'abord signalé que l'OMS avait dit aux pays de ne pas imposer d'interdiction de voyager à la fin du mois de janvier, lorsque l'organisation a publié une déclaration appelant à "toute restriction de voyage ou commerciale" tout en exigeant des pays qu'ils ne pratiquent pas de "discrimination" dans leur traitement du coronavirus.

Début février, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a réitéré cela dans une déclaration dans laquelle il a déclaré que les restrictions de voyage «peuvent avoir pour effet d'augmenter la peur et la stigmatisation».

Jusqu'à la fin du mois de février, l'OMS a continué de «déconseiller l'application de restrictions de voyage ou de commerce aux pays connaissant des flambées de COVID-19», malgré la propagation rapide de la maladie.

Selon le reportage qui suit, des experts médicaux qui exhortaient les pays à imposer des contrôles aux frontières ont été réduits au silence.

Le reportage en anglais de Sky News Australie

«[L'OMS] a en fait décidé de ne pas suivre [les recommandations sur l'interdiction de voyager] et de ne pas déclarer d'urgence sanitaire mondiale, mais il y avait quelques voix dissidentes», selon l'enquête de Sky News Australia.

"Donc, les comptes rendus officiels de la réunion indiquent qu'il y avait des divergence de vues chez certains médecins, mais n'entrent pas dans les détails quant à qui essayait de les bloquer." Mais il y avait des médecins qui voulaient interdire les voyages et l'Organisation Mondiale de la Santé les ont bloqués. »

Les faits se sont déroulés le 30 janvier lors d'une réunion des bureaucrates de l'OMS et des experts de la santé à Genève, en Suisse.

Deux jours plus tot, Tedros Adhanom Ghebreyesus rencontrait Xi Jin Ping à Pékin : LIEN

Combaz : Le jour d'après sans ceux d'avant !

mercredi 15 avril 2020

Charlotte d'Ornellas réagit au discours d'Emmanuel Macron

Chloroquine : l’étrange polémique

CORONAVIRUS : Macron a parlé, Estrosi a menti & le MEDEF nous dresse !

Un ver pour désarmer le COVID19 ?! | IDRISS ABERKANE

Coronavirus : Leur gestion est pire que le Covid-19 !

CORONAVIRUS : Pourquoi tant de MORTS en France, Belgique, Italie et Espagne ?

Coronavirus : Donald Trump suspend le financement américain de l'OMS


Régulièrement critiquée pour sa gestion de l’épidémie de coronavirus, l’Organisation mondiale de la santé va provisoirement perdre la contribution des États-Unis, en guise de représailles. 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) perd son plus important contributeur. Mardi 14 avril, le président américain Donald Trump a annoncé le gel du soutien financier des États-Unis à l’institution, rapporte notamment Le Monde. Vivement critiquée pour sa gestion de la crise du coronavirus, l’OMS était dans le viseur du chef de l’État depuis une semaine. Donald Trump a précisé que cette interruption des contributions américaines resterait en vigueur jusqu’à la conclusion d’une « étude pour examiner le rôle de l’OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus ».

L’OMS s’est « trompée sur beaucoup de choses »

« Si l’OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts », a fait valoir Donald Trump. Le président américain avait déjà tiré un coup de semonce le 7 avril. « L’OMS reçoit d’énormes sommes d’argent des États-Unis. Et nous payons la majorité, la plus grande partie de leur argent », avait-il rappelé. « Ils ont, en fait, critiqué mon interdiction de voyager [pour les étrangers en provenance de la Chine, NDLR] au moment où je l’ai fait. Et ils avaient tort. Ils se sont trompés sur beaucoup de choses. Ils avaient beaucoup d’informations tôt et ils semblent être très centrés sur la Chine. Nous devons examiner cela. Nous allons donc y jeter un œil », avait-il aussi prévenu. Finalement, Donald Trump s’est appuyé sur les critiques traditionnelles du Parti républicain vis-à-vis des organisations multilatérale pour mettre sa menace à exécution.
VA

mardi 14 avril 2020

Des responsables américains ont alerté sur des atteintes à la sécurité dans le laboratoire de Wuhan étudiant le coronavirus chez les chauves-souris qui risquaient de provoquer une pandémie.


Alors que des questions persistent sur l'origine exacte de la nouvelle épidémie de coronavirus, des câbles diplomatiques récemment signalés montrent que des responsables américains ont tiré la sonnette d'alarme sur d'éventuelles violations de la sécurité dans un laboratoire de Wuhan.
Les diplomates et les scientifiques étaient particulièrement préoccupés par la biosécurité des recherches du laboratoire sur les coronavirus chez les animaux comme les chauves-souris dès janvier 2018.
Ils ont spécifiquement averti que les protocoles de sécurité bâclés entourant la manipulation des virus contagieux en laboratoire "représentaient un risque de nouvelle pandémie de type SRAS".
Bien qu'il n'y ait aucune preuve suggérant que le virus a été délibérément créé dans un laboratoire comme une arme biologique, les câbles diplomatiques éclairent davantage la théorie selon laquelle le virus s'est échappé d'un laboratoire par accident.
Source : LIEN
VOIR AUSSI :
-Des expériences biologiques chinoises pour infecter les humains avec un coronavirus exposées en 2015 par la télévision publique italienne LIEN
-Soyez prêt à combattre les risques potentiels du laboratoire P4 LIEN

Un document de la Fondation Rockefeller publié en 2010 prédisait comment une pandémie pourrait être utilisée comme prétexte pour établir un pouvoir autoritaire mondial

La Fondation Rockefeller a publié un rapport en mai 2010 en coopération avec le Global Business Network du futurologue Peter Schwartz. Il s'appelait Scénarios pour l'avenir de la technologie et du développement international. Le premier scénario, intitulé «Étape de verrouillage», décrit un monde de contrôle total du gouvernement et de leadership autoritaire. Il envisage un avenir où une pandémie permettrait aux dirigeants nationaux d'assouplir leur autorité et d'imposer des règles et des restrictions hermétiques qui resteraient après la fin de la pandémie.
Source : LIEN

L'Union européenne survivra-t-elle au coronavirus ?



A noter :
Deux remarques importantes à faire pour nuancer le discours de l'invité :
1. Macron avait lui aussi choisi au départ comme le Royaume-Uni, la stratégie de l'immunité de groupe mais sans l'avouer publiquement comme cela a été reconnu par plusieurs médias dont le Figaro ( Voir ici : LIEN)
2. La situation suédoise est loin d'etre aussi idyllique qu'il semble le penser, le nombre de cas est en train d'exploser et la courbe prend des allures inquiétantes. LIEN

Dr. Raoult : Recul de l'épidémie à Marseille



A noter :
Le Dr. Raoult avait quand même dit il y a quelques temps qu'il serait surpris qu'il y ait plus de 10.000 morts du coronavirus en France, il s'est bel et bien planté dans cette prédiction. Ce qui démontre qu'il peut aussi se tromper et qu'il ne doit pas etre considéré comme un gourou.
/ Bertrand

Par ailleurs,
Les anti-Raoult prennent souvent l'exemple de la Suède pour justifier leur position. Mais la vérité finit toujours par sortir.
Voila peut-être pourquoi la Suède a interdit le plaquénil (hydroxychloroquine) dans ses hôpitaux : Astra Zeneca, laboratoire anglo-suédois, vient d'obtenir l’autorisation de tester un médicament pour la leucémie sur des malades du Covid-19. Il coûte 15.000 Euros la boite de 60 comprimés.
Source : LIEN

samedi 11 avril 2020

Régis de Castelnau : "N'est pas Clemenceau qui veut..."



Les MASQUES...dans 2 ans ! Une RÉVOLUTION vient-elle ?



Par Florian Philippot

L’accord de 500 milliards d’euros de l’Eurogroupe : pas de solidarité « européenne » !



L'analyse de Charles-Henri Gallois

Certains ministres s'attendent à un "Nuremberg du Coronavirus"



Procès de Nuremberg : LIEN


Le nouveau nuage de Tchernobyl va-t-il encore s’arrêter à la frontière ?


Un incendie s’est déclaré le 4 avril 2020 en Ukraine dans la zone d’exclusion autour de la centrale de Tchernobyl. Un tel événement peut conduire à la remise en suspension de césium 137 dans l’air.
Lors de ce type d’évènement, les masses d’air peuvent se charger en radioactivité et se déplacer vers l’Europe de l’Ouest et la France comme observé notamment en 2002 et 2010.

Le retour d’expérience des années passées montre que ces incendies dans les territoires contaminés par les retombées de Tchernobyl remettent en suspension du césium 137 et que, en fonction des conditions météoro- logiques, cet impact peut être mis en évidence à grande distance, y compris jusqu’en France, mais à des concentrations particulièrement faibles.

Il faut pour cela mettre en œuvre des dispositifs de pompage à gros volume, comme les stations du réseau OPERA de l’IRSN.

Le laboratoire de la CRIIRAD exploite avec l’aide de collectivités locales un réseau de balises de surveillance de la radioactivité atmosphérique en vallée du Rhône, d’Avignon jusqu’au Péage de Roussillon (dispositifs d’as- piration de l’air de volume typique 20 à 25 m3/h) et de sondes de mesure du débit de dose gamma à Pérouges (secteur du Bugey) et à Genève. Ces dispositifs, qui effectuent une surveillance automatique en continu n’ont déclenché aucune alarme, ce qui est normal compte tenu du très faible impact attendu. Le dispositif est com- plété par des analyses en différé des filtres aérosols qui permettent d’atteindre une limite de détection pour le césium 137 de l’ordre24 de 10 μBq/m3.

La modélisation effectuée par la CRIIRAD au moyen du logiciel Hysplit montre qu’une partie des panaches liés aux incendies initiés le 4 avril peut atteindre le territoire français cette semaine.
Les filtres mensuels des balises de Romans et Montélimar (Drôme) qui seront prélevés pour analyse la semaine prochaine feront l’objet de mesures au laboratoire de la CRIIRAD pour vérifier cet impact.

Compte tenu des données disponibles (activités évaluées à Kiev), les concentrations en césium 137 sur le terri- toire français devraient rester très faibles et probablement en dessous des limites de détection. Le service ba- lises de la CRIIRAD reste vigilant sur l’évolution de la situation des incendies qui touchent des territoires très contaminés par les retombées de Tchernobyl.

Source : communiqué de presse de la CRIIRAD

Pour en savoir plus [Vidéo] :
Tchernobyl : un feu de forêt provoque une hausse de la radioactivité : LIEN

vendredi 10 avril 2020

mardi 7 avril 2020

(il n'y a plus de) MASQUES - la chanson



- Ganesh2 ft.Brundlemouche

Le bain de foule d’Emmanuel Macron en Seine Saint Denis : une irresponsabilité totale

Des expériences biologiques chinoises pour infecter les humains avec un coronavirus exposées en 2015 par la télévision publique italienne


La télévision publique italienne, la Rai [Radiotelevisione Italiana], a diffusé en 2015 un reportage étonnant sur un possible danger de bioterrorisme chinois.

La vidéo, initialement diffusée en novembre 2015, montre que des scientifiques et des chercheurs chinois étudiaient à l'époque un agent viral similaire au coronavirus. Ils auraient isolé un virus lié au SRAS de souris et de chauves-souris afin de savoir s'il pouvait être modifié pour affecter les humains.

"Il s'agit d'un groupe de chercheurs chinois qui attachent une protéine provenant de chauves-souris au virus du SRAS, la pneumonie aiguë, dérivée de souris. Le résultat est un super coronavirus qui pourrait affecter l'homme. Il reste enfermé dans les laboratoires et ce n'est qu'à des fins d'étude, mais cela vaut-il le risque de créer une si grande menace uniquement à des fins d'expérimentation ?" dit la traduction anglaise du rapport italien.

Le rapport décrit l'expérience digne du Dr. Mabuse que les chercheurs chinois auraient concoctée, qui pourrait être considérée comme une action de guerre biologique.


"Voici une expérience en Chine, dans laquelle un groupe de scientifiques a réussi à développer une chimère - un organisme modifié en attachant la protéine de surface d'un coronavirus trouvé dans les chauves-souris de l'espèce commune appelée le "grand fer-à-cheval", à un virus qui provoque le SRAS chez la souris, mais sous une forme non mortelle. Nous soupçonnions que la protéine pourrait rendre l'organisme hybride chimérique capable d'infecter les humains, et l'expérience l'a confirmé".

"C'est précisément cette molécule, appelée SHCO14, qui permet au coronavirus de se fixer à nos cellules respiratoires et de déclencher le syndrome. Selon les chercheurs, les deux organismes, l'original et plus encore l'ingénierie, peuvent infecter les humains directement des chauves-souris, sans passer par une espèce intermédiaire comme la souris, et c'est cette éventualité qui soulève de nombreuses controverses."

"Il y a tout juste un an (en 2014, cette émission date de 2015), le gouvernement américain a suspendu le financement de la recherche, qui visait à rendre les virus plus contagieux. Le moratoire n'a pas arrêté le travail des Chinois sur le SRAS, qui était déjà à un stade avancé et semblait relativement inoffensif."

"Selon une partie de la communauté scientifique, ce n'est en fait pas dangereux. La probabilité que le virus puisse passer à notre espèce était insignifiante par rapport aux avantages du virus - un argument que de nombreux autres experts ont rejeté. Premièrement, parce que la relation entre le risque et le bénéfice est difficile à évaluer et deuxièmement, parce qu'en particulier en ces temps, il est plus prudent de ne pas mettre en circulation un organisme qui peut s'échapper ou être sous le contrôle des laboratoires."

Dès que la vidéo de cette émission est devenue virale sur les réseaux sociaux italiens, les journalistes et les experts ont débarqué sur tous les plateaux de télé du pays pour dire que le virus dans la vidéo n'était pas celui qui provoque le COVID-19. Même la revue britannique Nature, qui a écrit la publication même sur laquelle cette émission italienne était basée, a jugé bon de préciser que le virus dont l'émission parlait n'était pas lié au COVID-19 «naturel».

Source + Vidéo : LIEN

#RIP les masques

lundi 6 avril 2020

«On a envoyé ces gens-là à l’abattoir» : un maire demande l’annulation de sa propre élection



Entretien du 6/4/2020 avec Laurent Jaoul, maire de Saint-Brès (Hérault). Il explique sa demande d’annulation du premier tour des élections municipales dans sa commune, où il avait appelé à ne pas voter, et où il a été élu dès le premier tour. Il s’interroge sur la demande du gouvernement de se rendre dans les bureaux de vote lors de ce scrutin, alors que la veille, un appel aux Français à limiter leurs déplacements avait été lancé.

C'EST CASH ! - Pandémie : une récession historique

Pourquoi les souverainistes perdent-ils leurs guerres ? 2/2

Tchernobyl : un feu de forêt provoque une hausse de la radioactivité



Plus de 30 ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine), la zone d'exclusion fait face à un nouveau défi : un incendie s’est déclaré le 4 avril et a ravagé cent hectares de forêt. Selon l'Inspection de l'environnement du pays, le niveau de radioactivité est seize fois supérieur à la normale suite à la propagation des flammes. 128 pompiers et 28 véhicules sont mobilisés pour éteindre l’incendie.

Ce que disait le Colonel Khaddafi à l'ONU à propos des virus



Avertissement :

Nous n'affirmons pas que les propos de feu l'ex-dirigeant libyen reflètent une quelconque réalité en lien avec la situation actuelle.

Cet extrait est publié ici uniquement pour alimenter votre réflexion.

A vous de vous faire votre propre opinion en toute liberté.

/Bertrand

dimanche 5 avril 2020

CORONAVIRUS : 73% des français pensent que le gouvernement a menti à la population, les chiens de garde médiatiques les accusent de complotisme



Extrait tiré de l'émission "L'Heure des Pros" (CNews) du 3 Mars 2020.

Cinq souverainistes en confinement : Aberkane, Gallois, Rougeyron, Murer, Philippot



Les conseils d'un expert sud-coréen pour vous protéger du coronavirus et en finir avec le stupide confinement général

Idriss Aberkane à propos de la gestion du Coronavirus par l'exécutif : "ce sont des tanches, des blaireaux, des nazes !"



Éric Morillot a reçu Idriss Aberkane cognitiviste, docteur de l’Ecole polytechnique et défenseur du Pr. Didier Raoult
Selon lui, l'affaire des masques, c'est exactement comme si, à l'époque de l'apparition du Sida, le gouvernement avait fait face à une pénurie de préservatifs et annoncé qu'il ne fallait pas en mettre car cela ne sert à rien.


Sibeth feat. RIP

"Bon, comment je vais m'y prendre pour leur annoncer que le port du masque est obligatoire, maintenant ?"

Charles Gave pense que les chinois seront les grands gagnants de la crise du coronavirus [IL A RAISON]



Pour aller un peu plus loin sur un terrain où Charles Gave ne s'aventure pas :

Plus encore que l'Europe, dont la vacuité évidente éclate simplement au grand jour, et bien plus important au niveau géostratégique, le grand perdant de la crise du Coronavirus pourrait bien être Donald TRUMP qui jusque là embêtait bien la Chine avec sa guerre commerciale, ses attaques contre le géant Huawei, sa manie des relocalisations au profit de l'ouvrier US, etc...etc...

Cette catastrophe épouvantable et totalement inédite tombe vraiment à point nommé, en pleine période électorale américaine.

Quel malencontreux hasard pour l'homme à la crinière orange alors que, grâce aux résultats économiques de sa politique protectionniste, sa réélection semblait assurée dans un fauteuil face a un candidat démocrate impopulaire et cacochyme...

...Théorie du complot ou axe de réflexion à explorer ?

A vous de vous faire votre idée.

/Bertrand


Covid-19 et fin de vie



La majorité des personnes qui arrivent au niveau de gravité nécessitant une intubation, ne survivent pas. L’intubation est un outil de dernier recours mais le happy end n’est pas toujours au rendez-vous.

Aldo Sterone

samedi 4 avril 2020

Coronavirus en Equateur : à Guayaquil, des cadavres jonchent les rues et les maisons


Alors que la pandémie de Covid-19 continue de faire rage à travers le monde, dans la ville portuaire de Guayaquil (Équateur), les résidents sont contraints de garder les corps des personnes décédées dans leurs maisons, et même dans les rues. Les hôpitaux et les morgues de la ville sont actuellement débordés.





Censure sur les réseaux sociaux et Covid-19 : «On a une situation totalement explosive»

La Casa de La Bajon (Confinement Partie 2)

Une pandémie préméditée?


Selon Alexis de Radio Québec, la pandémie mondiale de Covid-19 est une vaste opération anti-Trump de l'état profond US qui sera déjouée par la chloroquine du Dr. Raoult et l'Intelligence militaire américaine.
Analyse sérieuse ou théorie délirante ?
A chacun d'en juger.

mercredi 1 avril 2020

Campagne de lutte contre la grippe espagnole en 1918 aux USA

Pancarte : "PORTEZ UN MASQUE OU ALLEZ EN PRISON !"

Aujourd'hui, le gouvernement, pour cacher la pénurie nous explique que les masques ne servent à rien "si on n'est pas malade", ce qui est un mensonge criminel !

Où est le progrès ? En quoi avons-nous évolué ?

N'avons-nous pas en réalité RÉGRESSÉ depuis 100 ans ?

Contrairement aux mensonges du gouvernement, le masque FONCTIONNE, et même quand il n'est pas efficace a 100% , il réduit quand même l'afflux de charge virale dans le système respiratoire, ce qui permet au système immunitaire, qui n'est pas submergé de virus d'avoir le temps de développer des anticorps. En anglais on appelle cela le "low inoculum".

Ainsi, grâce a votre masque, vous serez plus faiblement contaminé et serez ensuite immunisé au lieu de vous retrouver en réanimation ou au cimetière.

Pour vous protéger, portez un masque, ou à défaut, une simple écharpe, c'est toujours mieux que rien du tout !

Prenez soin de vous.

François Boulo, Gilet jaune le grand entretien ( Coronavirus, Emmanuel Macron, Gilets Jaunes, UE...)

Coronavirus : La Russie vient en aide aux États-Unis

Dr Kron - "Que les Chinois nous envoient des masques !"

Pourquoi les souverainistes perdent-ils leurs guerres ?