mercredi 11 juin 2014

Ukraine, journée du 11.06.2014, L'UE admet publiquement la fédéralisation de l'Ukraine, HRW accuse Kiev d'attaquer les civils...

AP Evgeniy Maloletka

A Kharkov, la population continue de manifester contre le pouvoir de Kiev et exige la cessation des hostilités contre les populations civiles du Donbass.
Ce jeune conscrit de l'armée ukrainienne déclare refuser d'aller servir dans le Sud-Est pour tuer des innocents.



«J'ai 22 ans, je suis jeune et en bonne santé, je suis le patrimoine génétique de notre nation. Et moi, et beaucoup d'autres comme moi, vous essayez de nous envoyer tuer nos frères dans le Donbass! Si je refuse, je serai fusillé sans jugement, et cela juste pour le fait de refuser d'être un bourreau, de refuser de tuer des femmes et des enfants sur ordre de la junte fasciste au service des USA. A tous les gens qui ne veulent pas les laisser gâcher nos vies, ne laissez pas faire la guerre sur notre terre! "


Izveztia
 L'UE admet publiquement la fédéralisation de l'Ukraine
Contrairement aux réunions précédentes, le thème principal était la désescalade du conflit dans le sud-est ukrainien. En dépit des différends entre l'UE et la Russie dans l'interprétation des événements en Ukraine, Moscou a tout de même réussi à faire pencher la balance de son côté – les Européens sont prêts à soulever la question de la fédéralisation comme une mesure pour régler ce conflit qui dure depuis fin 2013. Cette position a été publiquement énoncée pour la première fois par le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski.
Dans l'ensemble, les parties campent sur leurs positions: la Russie exige de stopper immédiatement l'opération militaire contre les habitants du sud-est, de cesser l'effusion de sang et d'entamer un dialogue pour définir la structure politique de l'Ukraine à venir.
"Nous soutenons les accords de Genève du 17 avril, la feuille de route de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et espérons que le président ukrainien Petro Porochenko, qui s'est fixé pour objectif de stopper le conflit et de trouver une solution à la crise, commencera à tenir ses promesses", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov... (lire la suite : Ria Novosti)




Human Rights Watch soulève de graves allégations contre l'armée ukrainienne

Selon le journal allemand Der Tagesspiegel, l'ONG Human Rights Watch accuse l'armée ukrainienne d'avoir tiré sur des "zones peuplées" de façon répétée avec des armes lourdes. "L'organisation a recueilli des exemples de la mi-mai à début Juin et demande de réduire ou stopper entièrement l'utilisation d'armes lourdes comme les lance-grenades et les mortiers dans des zones peuplées." (Trad. BDD)




Ce reportage d'Al Jazeera à Marioupol nous montre l'entrainement du "bataillon Azov", une unité des forces spéciales créée par l'actuel ministre de l'intérieur ukrainien, et engagée dans l'opération punitive de Kiev dans l'Est, qui recrute des volontaires fascistes et néo-nazis de toute l'Europe. Suède, Italie, Russie etc...



Rapport Combat SITREP par "Juan" du 11 Juin 2014
 
1. Offre armée Nats [ukrainienne -NDT] de corridors d'évacuation de civils rejetée. Ces couloirs conduisaient seulement à l'ouest vers les zones sous le contrôle de la garde nationale / secteur droit ce qui exigeait des unités d'autodéfense de désarmer et de se rendre.

2. bombardement lourd continu de Slaviansk et des zones périphériques. Confirmé quatre enfants de moins de 10 ans tués au cours des 3 derniers jours. Des zones résidentielles et industrielles ciblées, y compris des obusiers de calibre 15,2 cm et des Grad.

3. Zone Krasno liman confirmé deux unités Grad détruits avec des équipes et des véhicules de soutien le 9 juin à 03:00 par attaque d'unités de l'armée de Novorossia.

4. Les Nats souffrent de lourdes pertes ces 4 derniers jours. Les Nats retirent les véhicules et les blindés détruits dès que cela est possible. Raison inconnue. Transporteurs de chars de l'Oural utilisées pour l'enlèvement. Une photo d'une tourelle de T-64 détruite / brûlée sur un transporteur. Le châssis du T-64 n'est pas visible.

5. Forte explosion et bref incendie dans la zone des montagnes de Karachun à 03:15 le 11 juin.

6. Des rapports non confirmés de grands nombre de corps trouvés dans un lac profond de la zone de Krasno liman, corps lestés.

7. Grande quantité de munitions trouvée dans deux Kamaz abandonnés dans la zone de Lougansk. immatriculations de l'armée Nats.

8. Des rapports non confirmés le 10 juin sur des troupes en grand nombre de la garde nationale / secteur droit encerclant l'aérodrome de Lougansk.

9. 07h12 11 Juin combats intenses zone de Krasno liman.

10. Des infos supplémentaires non-vérifiées mais de source réputée fiable d'avions et d'équipage de remplacement envoyés à l'Armée Nats de Pologne et de RFA.

11. Les réfugiés continuent d'arriver dans l'Oblast de Rostov et de la République autonome de Crimée. Un groupe de 4 familles
arrivé par van est détenu. Soupçons sur des pères de 22 ans avec des enfants de 8 ans et des papiers ukrainiens tout neufs. Les enfants sont en sécurité.

12. Engagements épars zones de Slaviansk et Kramatorsk en intensité croissante à 06h15 le 11 Juin.

13. Infos sur le secrétaire général de l'OSCE visitant Rostov S/le Don pour interroger les réfugiés. Suggestion d'une visite à Slaviansk et Krasno liman.

(Trad. B. Gaideclin-BDD)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire