samedi 7 juin 2014

Ukraine, journée du 07.06.2014, Le roi-chocolat intronisé, lance un ultimatum au Donbass


Rapport combat SITREP par "Juan" du 07.06.2014

Question du Saker : Le QG des garde-frontières est-il vraiment tombé entre les mains de l'armée du Donbass?

Réponse de Juan : Oui, c'est un fait accompli depuis hier matin. Beaucoup de vidéos sont sorties montrant l'armée du Donbass permettant aux détenus de partir après avoir revêtus des vêtements civils et quelques vidéos montrant l'armée du Donbass visitant le bâtiment et les armureries. Ils y ont trouvé une tonne d'armes et de munitions, y compris des RPG et mitrailleuses, au moins deux BTR en bon état, plusieurs camions et jeeps GAZ, au moins un véhicule amphibie qui fonctionne et un trésor de documents.

Ce sont les officiers qui ont combattu, les jeunes garçons pour la plupart ne l'ont pas fait ou, au mieux, sans enthousiasme. En fait la plupart des conscrits (service des frontières et Militsiya sont pour la plupart des appelés comme dans l'armée) ont été enfermés dans une pièce jusqu'à la fin des combats.

Le Donbass a également pris deux bases de l'armée le même jour. Donc, le résultat de ce jour est que le Donbass a perdu Krasni Liman et a pris le QG des garde-frontières, deux bases de l'armée et a pris le contrôle d'environ 90 kilomètres de la frontière lorsque les gardes-frontières en service ont chargé à ras-bord leurs voitures et sont partis à Rostov en traversant la frontière avec leurs familles.

L' armée du Donbass a également désactivé deux T-64, comprendre qu'ils ont été sérieusement amochés. Ils peuvent être réparés, même si l'un d'eux avait un incendie assez important sur le pont arrière au dessus du compartiment moteur/trans. Tous deux avaient les roues arrachées avec leurs bras de suspension et un avait deux pignons d'entraînement mutilés par un tir de RPG, ce qui signifie que la transmission est également endommagé. Un autre T-64 a pris plusieurs impacts d'arme antichar sur son canon principal. Le fût principal n'a pas été pénétré mais les impacts auront endommagé l'intérieur du canon et il devra être remplacé.

Les Ukes [ukrainiens-NDT] ont également perdu au moins 7 BTR, plus d'un BMP, plusieurs camions dont un rempli de gardes nationaux qui a été frappé par un tir de RPG et brûlé. L' armée du Donbass n'a pas tiré sur les gars blessés et brulés qui sautaient du camion.

Les Ukes ont également perdu, c'est confirmé, deux Mi-24 et un SU-25 ainsi qu'un Mi-24 et un SU-25 considérés comme probables. Au moins un autre Mi-24 a été endommagé par un canon anti-aérien et a été forcé d'atterrir en catastrophe. Presque tout le monde à bord de l'oiseau a été blessé, on ne sait pas à quel point l'oiseau a été endommagé.

Tout comptes faits, les Ukes ont le nez en sang. Mais les pertes de l'armée du Donbass ne sont pas petites non plus, surtout compte tenu de leurs blessés tués à l'hôpital. [voir : rapport du 05.06]

Nous venons d'entendre le discours d'inauguration de Porochenko et c'est essentiellement une déclaration de guerre contre Novorossiya. Il a l'intention de terminer le «nettoyage de Donetsk et Lugansk» etc etc.. Pas de fédéralisation, aucune négociation. Poutine a sa réponse.

PS: Si le lien pour les évacuations de Slaviansk est mort, en voici un qui fonctionne :



(Trad . Bertrand G.-BDD)





Ukraine: intégrité territoriale indiscutable (Porochenko)

L'intégrité territoriale de l'Ukraine ne peut pas faire l'objet de discussions, a déclaré vendredi le président ukrainien élu Piotr Porochenko lors de son investiture.
"J'ai dit au dirigeant russe: la Crimée nous appartient, et il ne peut pas y avoir de compromis à ce sujet", a affirmé le président investi.
Il s'est en outre déclaré résolument hostile à l'idée de transformer l'Ukraine en un Etat fédéral.
"La thèse de la fédéralisation n'aucun fondement! L'Ukraine a été et restera un Etat unitaire", a martelé M. Porochenko.
La présidentielle en Ukraine s'est déroulée le 25 mai sur fonds de crise politique profonde et d'opération militaire menée par Kiev contre les partisans de la fédéralisation dans le sud-est du pays.
Moscou estime qu'il s'agit d'une opération punitive et appelle Kiev à la cesser immédiatement. (Ria Novosti)



L'image du jour : Un soldat défaille au passage de Porochenko. Indigestion de chocolat ?



Maxim Petroukhine, le bras droit de Denis Pouchiline, gouverneur de la République Populaire de Donetsk, tué à Donetsk. (Source- RT-Ruptly)



L'analyse de Jean-Michel Vernochet, auteur de "Ukraine, l'engrenage"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire