mardi 10 juin 2014

Porochenko selon le Département d'Etat US : "Our Ukraine insider" (Wikileaks)


(Photo: opednews.com)

Si l'on s'amuse à éplucher l'inépuisable source de distraction qu'est la Bibliothèque publique de WikiLeaks sur la diplomatie des États-Unis au sujet de Petro Porochenko, le nouveau président ukrainien y apparait dans de nombreux câbles, à l'époque où il était un cadre du parti "Notre Uktraine", le présentant comme un "insider".
Par exemple, un message confidentiel de l'ambassade américaine à Kiev le 29 Avril 2006 présente à deux reprises ainsi le président ukrainien.

" During an April 28 meeting with Ambassador, Our Ukraine (OU) insider Petro Poroshenko denied that he was behind Prosecutor General Oleksandr Medvedko's recent decision to issue an arrest warrant for Tymoshenko lieutenant Oleksandr Turchynov. " [to] question him about the alleged destruction of SBU [Ukraine intel] files on organized crime figure Seymon Mogilievich." [Russian Mafia Boss of Bosses] WikiLeaks 

Durant une rencontre avec l'ambassadeur, le 28 avril [2006], celui qui est présenté comme « insider » au sein du parti « Notre Ukraine » a nié catégoriquement avoir usé de son influence sur le procureur général O. Medvedko pour obtenir qu'un mandat d’arrêt soit lancé contre le lieutenant de Youlia Timochenko, O. Tourchinov dans le but de le questionner sur la destruction présumée de dossiers du SBU (renseignements ukrainiens) concernant S. Mogilievitch, une figure du crime organisé.

Une raison possible de la destruction des fichiers apparait dans un message de l'ambassade du 14 Avril 2006.
"-- The files contained information about Tymoshenko's cooperation with Mogilievich when she ran United Energy Systems in the mid-late 1990s." WikiLeaks
Les dossiers contenaient des informations sur la coopération de Timochenko avec Mogilievitch quand elle dirigeait United Energy Systems au milieu des années 90.


Ioulia Timochenko, une oligarque en herbe, fut le chouchou des deux administrations Bush et Obama pour son rôle dans la Révolution orange de 2004 qui a amené le premier gouvernement ukrainien anti-russe au pouvoir. Elle a aidé à négocier les contrats gaziers entre l'Ukraine et la Russie.

Une autre mention de Porochenko se trouve dans un câble de juin 2006, où il est fait encore mention de son rôle « d' insider ».
"OU-insider Petro Poroshenko was in the running for the PM job." WikiLeaks

Plus tard, la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a rencontré le président actuel quand il n'était plus "insider" mais ministre des Affaires étrangères d'Ukraine,
en 2009 . Le contenu de la réunion a été décrit dans un message confidentiel de l'ambassade américaine à Kiev le 18 Décembre 2009 :

[
Speaking to Ukraine Foreign Minister Petro Poroshenko] "She [Secretary of State Clinton] emphasized that the United States envisioned multiple pathways to NATO membership." WikiLeaks

 Ce terme "insider" laisse songeur surtout accolé au nom de son parti de l'époque (notre ukraine) qui donne en anglais "Our Ukraine insider"... Amusante expression...

2 commentaires: